Je ne travaille pas assez

Bonjour,

En classes prépas, le plus souvent, on a l'impression de ne pas travailler assez. On voudrait travailler plus. On voudrait travailler tout le temps. 

Tout le temps qui est passé à autre chose que travailler est du temps perdu. Une après-midi passée à se dire qu'il faudrait travailler mais sans y arriver : la culpabilité s'installe et augmente la difficulté à travailler.

En fait, pour certains élèves, c'est tout l'inverse. Il faut arrêter de vouloir travailler tout le temps. Il faut arrêter de vouloir tout faire. Il faut arrêter de croire que "si on avait tout réviser on pourrait réussir le DS". 

On ne peut pas tout faire en prépa. On ne peut pas tout réviser pour la colle. On ne peut pas tout réviser pour le DS. 

Accepter qu'on ne pourra pas tout faire, c'est se donner la possibilité de hiérarchiser. Si je décide ce qui est important de ce qui l'est moins, je peux donner des priorités à ce que j'ai à faire et accepter l'idée que certaines choses ne seront pas faites. 

Un outil : à la liste de ce que vous avez à faire, vous pouvez attribuer des "étoiles" selon les degrés d'importance : 

  • apprendre le cours de maths ***
  • réviser le vocabulaire d'anglais *
  • préparer le DM de physique **
  • préparer la colle de physique ***
  • revoir le cours de SI *
  • faire les exos de maths pour le TD ***
  •  
  •  
Ainsi, au lieu de chercher à tout faire jusqu'à 1h du matin, vous pouvez ajouter

  • dormir au minimum 7h cette nuit ***
Quand tous les jours, le niveau de stress et de tension est trop élevé. Quand vous sentez que votre efficacité ou votre motivation diminue parce que vous vous posez plein de question, vous pouvez aussi ajouter à votre journée : 
  • avoir fait 10 minutes de pause "sport" ***

Ce n'est pas facile. Tout vous laisse penser que plus vous travaillez, meilleures seront vos notes. Ce n'est pas le cas.

A un moment, ce n'est plus la quantité qui compte. La qualité de votre travail, l'efficacité, privilégier la mémoire à long terme et la compréhension que la mémoire instantanée... ce sont des éléments qui vont vous aider à réussir dans la durée. 

Parfois, vous culpabilisez de travailler à la dernière minute, pour la colle, le DS... Vous aimeriez être mieux organisé. Vous aimeriez mieux planifier votre travail.  Dans les pages de ce blog, je recommande souvent de travailler le plus possible au jour le jour. 

En fait, pour certains tempérament, la colle, le DS, ce sont des échéances sur lesquelles vous vous appuyez pour vous motiver. C'est une des caractéristiques décrites par Béatrice Milletre dans son livre. 

Elle propose de voir que l'échéance sert de support pour se mettre au travail. Dans ce cas, au lieu de culpabiliser, vous pouvez vous construire des échéances artificielles qui pourront vous aider dans votre planification. 

Un long DM à préparer ? Au lieu de vous y mettre la veille, décidez que vous aurez fait le premier problème pour mardi, le deuxième pour jeudi et que vous voulez avoir fini le troisième problème pour vendredi. Puis que vous pourrez comparer vos réponses avec un ami dans la journée de vendredi pour terminer ce week-end les questions sur lesquelles vous aurez bloqué. 

Pour terminer sur le sujet de "je ne travaille pas assez", je voudrais revenir sur les points forts et les points faibles. On croit devoir passer tout son temps sur la matière la plus importante, mais aussi sur celle pour laquelle on a le plus de mal. 

Je crois qu'à importance égale, il faut aller chercher tous les points possibles sur sa matière forte. Si vous êtes passionné de physique et que vous consacrez toute votre énergie aux maths, vous allez vous épuiser et même perdre des points en physique. 

Au contraire, si vous consacrez plein d'énergie à la physique, vous décrocherez de très bonnes notes tout en étant content de vos journées. Ca vous donnera même le courage de vous attaquer au maths !

Bon courage et bonne rentrée de janvier !

Gabriel 

06 33 85 53 27

Commentaires