mercredi 13 janvier 2021

Les classes prépas ne sont pas un moyen de "se garder les portes ouvertes"


Les classes prépas scientifiques, économiques ou littéraires ne permettent pas de "se donner deux ans pour construire un projet professionnel". 

En effet, les classes prépas sont un environnement extrèmement exigeant où il vaut beaucoup mieux savoir pourquoi on est là et pourquoi on travaille toute la journée, toute la soirée et encore les week-ends et les vacances. 

Etre bon en maths et en physique pour les scientifiques, en maths, éco et culture gé pour les prépas HEC, ou encore en letttres, philo et langues pour les hypokhâgnes, ne suffit pas du tout à se sentir bien ensuite en classes prépas. 

SI vous avez le sens de l'effort, vous vous accrocherez, puis vous vous forcerez. 

Vous pourrez vous dire en première année "je termine ce que j'ai commencé". Puis "je passe au moins les concours". En cas de déception, tout le chemin parcouru et les efforts fournis vous amèneront peut-être à cuber ou "faire 5/2".

C'est le cas d'un élève que j'accompagne alors que la situation est difficile depuis plus d'un an et qu'il ne sait même pas "pourquoi il est là". Il pensait "se donner 2 ans", "garder des portes ouvertes". 


Ce discours est souvent associé au fait que l'on fait ce que l'on veut avec un diplôme d'ingénieur ou de grande école de commerce. Sachez simplement qu'à mes yeux, c'est l'inverse qui se passe : les élèves sont déçus et cherchent des solutions, reprennent des études pour trouver quelque chose qui leur plaise !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de laisser un commentaire !