mardi 25 juin 2019

Préparer les classes prépas pour la rentrée ce serait quoi ?

Bonjour, 

Je m'interroge : préparer les classes prépas pour la rentrée, ce serait quoi ?

Si j'avais à préparer un futur élève de prépa à sa rentrée, que pourrais-je lui dire ?

  1. La seule manière de travailler, c'est la tienne
  2. Ce ne sera pas possible de travailler "tout le temps"
  3. As-tu choisi des classes prépas
    1. Dont les matières te passionnent ?
    2. Qui t'emmènent vers un métier qui te passionne ?
  4. Quelle activité extra-scolaire vas-tu garder pour te sentir bien dans ta peau ?
  5. A quel moment dans la semaine ou le mois vas-tu continuer de voir tes amis, ta famille ?
  6. As-tu choisi une classe prépa, un établissement dans lequel tu te sentiras bien ?
Je vois que rapidement je bascule en mode "questions". C'est tout à fait ma manière de travailler. En fait, je n'ai pas de réponses. Je n'ai pas de certitudes. 

Je peux apporter des éclairages. Je peux écouter ce que vous me dites et voir si ça va être un atout ou une difficulté en prépa. Je peux écouter vos inquiétudes, aussi, et en réduire l'impact émotionnelle. 

Je l'ai fait pour Elodie autour du 15 août l'année dernière. Nous nous sommes reparlés pour une séance en septembre et ça a suffit pour toute l'année. C'était ce que j'appelle "le trac" : ce stress qui s'arrête dès que l'épreuve commence. 

Dans les recommendations auxquelles je pense, je dirais qu'il serait plutôt bien d'avoir : 
  1. l'esprit de compétition
  2. une motivation de dingue pour une école, des écoles, un métier, un secteur d'activité
  3. une passion pour les matières choisies
Par rapport aux profils que j'ai en coaching et qui souffrent en prépa, je dirais que "haut potentiel et hyper émotif" ce n'est pas toujours adapté.

Que perfectionniste, si ça a permis d'avoir 20 partout pendant le lycée, ça peut devenir une grande source de frustration quand on ne peut plus travailler les sujets "à fond" parce qu'on a plus le temps. 

Passionné de maths pures, non plus, ça ne marche pas forcément : j'ai accompagné un élève qui a choisi de rejoindre l'université de maths l'année suivante parce que les maths de prépa étaient trop "utilitaires" = au service de la réussite du concours. Il avait raison parce qu'une fois en école d'ingénieur, des maths pures, il n'en aurait plus trouvé. (A télécom, ça s'appelle "traitement du signal", c'est dire !) 

Et vous, quelles sont vos questions ?

Quelles sont vos inquiétudes ?

Qu'allez-vous faire pour préparer votre rentrée ?
  • lire les oeuvres demandées ?
  • partir à l'étranger pour améliorer votre anglais/allemand/espagnol/... avant que l'année démarre
  • prendre 2 mois de vacances
  • revoir toutes les maths de lycée
  • commencer le programme de sup/ecs1/hypokhâgne ?
 Ou avez-vous l'intention de vous booster aux hormones : 
  • 1er trimestre de sup déjà fait parce qu'élève de Louis le Grand ou Henri IV
  • stage de pré-rentrée en maths et physique fin août
  • ...
Ce qui est certain, c'est que si j'avais su, j'aurais préparé ma rentrée. 
J'aurais peut-être travaillé aussi entre la sup et la spé. 

En même temps, les premiers mots de mon prof de maths de sup, c'est que les maths de lycée, ce n'était pas des maths...

Du coup, je vous laisse avec les questions. 

Notre prof de latin nous avait prévenu que ce serait dur, les samedi après-midi de travail, en novembre sous la pluie. Il avait raison. 

Aujourd'hui, j'ai envie de vous dire, en passant, qu'il y a d'autres moyens de prendre les voies d'excellence, que celle qui consiste à (tenter de) travailler tout le temps, en mettant tout le reste entre parenthèse, pour des écoles d'excellence finalement très hexagonale et tout à fait relative dans les vies professionnelles qui suivront.

En effet, la mode est plutôt de faire un CAP pâtisserie en finissant son école d'ingé. "Fuyons la Défense" le dit : "ils ne nous méritent pas". Quand vous aurez cravaché, travaillé, appris, recraché, réussi, il vous restera à savoir pourquoi vous avez fait tout ça. 

Si vous avez envie de vous posez la question avant. 
De construire un projet professionnel et de voir si les classes prépas s'intègrent bien dans la décision. Si vos atouts et votre personnalité font que c'est bien là que vos talents s'exprimeront le mieux.

C'est tout l'intérêt d'un coaching. 

Voilà avec quoi je pourrais terminer : 
  • faites-vous confiance
  • faites confiance à votre intuition
  • identifiez vos envies et vos talents
  • construisez vos projets sur vos talents et vos points forts
  • si c'est "facile" c'est bien : "c'est facile pour vous et pas pour les autres". 
  • si c'est difficile et que vous faites beaucoup d'efforts, ce n'est peut-être pas là que vos talents s'expriment le mieux

 Je vous souhaite le meilleur.

Gabriel Brabant
06 33 85 53 27

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un commentaire !