lundi 27 novembre 2017

Anti-mode d'emploi en prépa

Ahhhhhh la prépa !



Bonjour,

J'ai dénaturé mon précédent article pour essayer d'en faire quand même un "mode d'emploi" de la prépa.

En le retrouvant 15 jours plus tard, je me rends compte que quand j'essaie de tricher pour tenter de m'inscrire dans une démarche de marketing digital ou de "clic bait", je passe à côté de l'essentiel de mon message. 

En classes prépas, il n'y a pas de mode d'emploi.

En plus, au départ, j'avais commencé par dire que la première des choses, avant de faire de son mieux en classes prépas, c'est peut-être de se donner le droit de NE PAS FAIRE les classes prépas. 

En effet, de la même manière que le mariage est l'occasion de régler à deux les problèmes que l'on aurait pas eu si l'on était resté célibataire, faire autre chose que les classes prépas permet d'éviter tous les écueils que vous rencontrerez en classes prépas :
  • la compétition
  • l'excès de travail
  • les rythmes incensés
  • les week-ends passés à travailler
  • les nuits blanches
  • le stress
    • des cours
    • des remarques et des critiques
    • des colles
    • des DS
    • des écrits des concours
    • des résultats des écrits
    • des oraux
    • des résultats des oraux
    • du choix et du classement des écoles
  • la démotivation
  • le découragement
  • la fatigue
  • l'isolement
  • la solitude
  • les plats cuisinés dans votre chambre chez l'habitant ou en ville
  • les trajets de RER ou de train pour rejoindre votre prépa
  • et tout le reste.
Vous rencontrerez d'autres enjeux, d'autres écueils, d'autres difficultés... que je connais moins, ne les ayant pas testés par moi-même.

Pourquoi un anti-mode d'emploi de la prépa ?

Un anti-mode d'emploi de la prépa pour indiquer qu'il n'y a pas de mode d'emploi. Il n'y a pas de solution unique qui conviendrait à chacun et qui permettrait de réussir à tous les coups. 

Mais d'ailleurs : qu'est-ce que réussir ? A chaque article sur les classes prépas, il y a son lot de commentaires sur les écoles de commerce, produit marketing qui cherche des clients. Celui-ci, fort intéressant par ailleurs, ne déroge pas à la règle. Alain Joyeux et Bertrand Bollot y discutent de "Comment doivent évoluer les classes prépas ? " sans malheureusement parler de l'épanouissement des élèves et de leur satisfaction dans leurs apprentissages. 

C'est dans la deuxième partie qu'ils évoquent qu'il faudrait une "refonte globale du système" sur laquelle je me suis permis de réagir par un commentaire

Blog Le Monde orientation : comment-creer-un-vrai-continuum-entre-classes-preparatoires-et-ecoles-de-management/

 Mais alors comment on fait ?

Dans mon article précédent, j'avais fait une première liste de conseils.

Pour aujourd'hui, j'ai envie de vous dire que c'est comme tout ce qui est important dans la vie, il va falloir le faire par vous-même. Expérimenter. Vivre. Essayer. Changer. Modifier. Recommencer. Vous acharner. Lâcher prise. Continuer. Arrêter. Reprendre.

Trouver de nouvelles idées. Lâcher vos anciennes habitudes. Essayer la nouvelle mode. Revenir à des techniques ancestrales qui ont fait leurs preuves.

Et vous, comment allez-vous faire ?


Allez-vous travailler tout le temps ?
Allez-vous faire les classes prépas en dilettante ? (on vous dira rapidement "en touriste")
Allez-vous sauter des repas ?
Oublier de dormir la nuit ?

Copier sur votre voisin ?
Trouver les résultats de votre DM sur internet ?
Sécher les DS que vous n'aurez pas eu le temps de réviser ?

Snober les matières secondaires ?
Au contraire, tout miser dessus ?

Tomber amoureux de votre prof de maths et devenir major de la classe ?
Détester votre prof d'économie et quitter la prépa, juste pour ne plus le voir ?

Allez-vous appeler vos parents en larmes dès le premier soir ?
Oublier tous les anniversaires de la famille parce "vous avez du travail" ?

Vous galérez en prépa ? Attendez d'être parent !


Comme je le disais un peu plus haut, pour tous les événements importants de votre vie, vous n'aurez pas de mode d'emploi.

Vous avez appris à marcher sans mode d'emploi.
Vous avez appris à parler sans mode d'emploi.
Ensuite, on vous a laissé croire qu'il vous fallait un enseignant et un an d'études pour apprendre à compter jusqu'à 3.
Et ça fait 14 ans que ça dure.

En fait, vous pouvez vous remettre à vous faire confiance.
Les classes prépas, vous allez y arriver.
De toutes façons, rien de grave, tout cela n'est pas aussi sérieux que ce que l'on essaie de vous faire  croire : en entreprise, "premier de la classe" ce n'est pas très utile.

Par contre, si comme moi, vous faites de votre mieux pour répondre aux attentes de vos profs en prépas et que vous trouver que c'est la galère, parce que quoi que vous fassiez, vous n'avez pas le temps de tout faire pour les satisfaire - ou pour vous satisfaire : attendez d'avoir des enfants !

Les enfants arrivent sans mode d'emploi.
Seule certitude : quand ils crient c'est qu'ils ont besoin de vous ou de votre attention.
Ne croyez pas les gens qui vous disent qu'ils savent ce que veut l'enfant en fonction du cri. Vous faites les classes prépas. Vous allez faire une école d'ingénieurs, de commerce, des études de médecine ou véto, des études littéraires ou économiques : vous êtes un être rationnel.

Le cri de l'enfant touche un truc "irrationnel" en vous, proche de la peur panique : "il faut faire quelque chose, mais quoi ?" Après seulement, vous pourrez à nouveau fonctionner en mode check-list :
  • nourriture, ok
  • change / couche sèche, ok
  • ni trop chaud, ni trop froid, ok
  • dents ?
  • trop fatigué ?
  • bercer ?
  • aller le promener en poussette ?
  • trouver rapidement sa mère ?
  • demander de l'aide à la mienne ?
  •  
Alors, croyez-moi, si vous n'en pouvez plus parce que vous avez essayé toutes les bêtises plus haut :
  • vous ne dormez plus
  • vous ne mangez plus
  • vous ne voyez plus vos parents et vos amis
  • vous ne faites que travailler
  • ... et tout le reste

Vous pouvez vous faire aider. Nous ferons la check-list ensemble. Vous reprendrez les bases d'une vie normale. Et vous pourrez reprendre les bases d'une vie en prépa-pas-normale comme tout le monde.

Bon, et si vous préférez le mode d'emploi, il est là.

J'attends vos remarques en commentaire !

Gabriel

mardi 7 novembre 2017

Mode d'emploi de la prépa




Bonjour, 

C'est à vous de faire votre propre "mode d'emploi" de la prépa selon ce qui "marche" pour vous et ce qui ne marche pas.

Voici quelques pistes de réflexion.

1. Choisissez les bonnes classes prépas

Une fois que vous êtes en classes prépas, les matières étudiées vous sont imposées. Il sera compliqué de rester motivé si vous choisissez les matières les plus difficiles pour vous.

Je vous suggère donc de choisir les classes prépas pour lesquelles les plus gros coefficients correspondent à vos points forts.

lundi 6 novembre 2017

Rentrée de Toussaint et motivation



Bonjour,

Où en êtes-vous pour cette rentrée de la Toussaint ?
Quand je pense à la rentrée de novembre, j'ai les trois univers très différents des trois années de prépas qui se mêlent.

Maths Sup

En maths sup, je suis allé en Irlande pour les vacances de la Toussaint. Avec ma sœur, nous étions partis l'année précédente en voyage scolaire à Newry en Irlande du Nord. C'était tellement bien que vous avions souhaité y retourner.

lundi 23 octobre 2017

Mais sur quoi vous les aidez ?

Gabriel Brabant - auteur et coach de Coaching Classes Prépas


Bonjour,

On se demande bien à quoi ça peut servir, ce "coaching" en classes prépas. Ils sont grands. Ils sont souvent brillants. Ils ont réussi à faire une première et une terminale avec brio. Ils ont eu le bac avec mention très bien. 

En quoi auraient-ils besoin d'aide ? 

difficile d'en parler

 https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/22489975_510007096002173_2179722346211724194_n.png?oh=ea51c31533390e653ee5af89ba32f8a9&oe=5A6DD2A3



Bonjour,

J'ai mis 19 ans à comprendre que ce qui se passait dans la classe de PSI* de 1998-1999 du Lycée Pothier à Orléans n'était pas normal.

jeudi 28 septembre 2017

Le coaching en prépa




Bon, 

Il faut reconnaître que vous êtes désormais submergés d'offres d'accompagnement et de coaching. Des généralistes, des spécialisés étudiants, des spécialisés classes prépas. Des sophrologues, des gestionnaires du stress....

vendredi 22 septembre 2017

Est-ce que c'est grave, les classes prépas ?

Ce matin, j'ai envie de me demander si c'est grave de faire les classes prépas.

Je vous propose d'y réfléchir selon mon plan classique de philo et/ou de "lettres" en terminale puis en prépas : 
  • d'un certain point de vue, plutôt oui
  • d'un autre côté, pas trop
  • finalement, et en prenant de la hauteur, on se rend compte que c'est bien plus complexe et nuancé que ça. 

Anti-mode d'emploi en prépa

Ahhhhhh la prépa ! Bonjour, J'ai dénaturé mon précédent article pour essayer d'en faire quand même un " mode d'...