mardi 16 juin 2015

Résultats des coaching en classes prépas

Bonsoir,

Lundi 15 juin, c'était le jour des nouvelles. La mère d'une élève de St Louis m'a appelé pour me dire qu'elle était très contente que sa fille aille mieux. Elle avait pu observer l'évolution positive sur les 2 mois de travail ensemble.

Un étudiant de spé à Nancy m'a appelé pour me dire qu'il était content d'être admissible aux Arts et Métiers. Il ne l'espérait pas et était très content. Comme il partait un peu "perdant" pour les oraux, je lui ai précisé que tout peut se jouer à l'oral.

Entre un élève très mal à l'aise à l'oral et un autre plutôt à l'aise qui a la chance de tomber sur un exercice qu'il connait, l'écart peut se creuser très vite.

Ce que j'ai vécu, c'est qu'il peut être très difficile de "donner le change" à l'oral. En effet, j'avais fait un travail de fond sur trois ans, et ça a bien payé à l'écrit. L'admissibilité à Normale Sup Cachan l'avait montré. Par contre, aux oraux, j'avais bien du mal à me mobiliser pour les épreuves !

Heureusement, sur le concours Mines-Ponts, même en perdant pas mal de places à l'oral, il me restait la possibilité de faire Mines de St Etienne ou Télécom Bretagne. Alors pour les échanges à l'international et l'Océan, j'ai choisi Brest !

Pari réussi puisque j'ai découvert la voile (sur le voilier "Surprise" de l'école), le surf (à la plage du Petit Minou, à 5 min de l'école) puis l'Australie (Semestre 4, dit "S4") et Londres (Master of Science Technologies spatiales et Communications satellites).

Pour les oraux, savez-vous que vous pouvez aller y assister ?
Pour les écoles, savez-vous que vous pouvez vous renseigner avant l'été d'intégration ?

Savez-vous que vous pouvez choisir en fonction de ce qui vous plait comme sujet... et pas seulement en fonction du classement de l'école / du niveau de sélection pour l'admission ?

Que vous soyez perdu pour choisir votre école, pour préparer vos oraux, pour organiser votre été entre sup et spé, hypo et khagne, 1ere et 2eme année ECS/ECE, ou tout simplement pour choisir dans quelle prépa vous voulez aller l'année prochaine, je peux vous aider !

Bonne soirée,

Gabriel,
Coach en prépa
Coach en projet professionnel et orientation
et Coach en "qu'est-ce que j'ai envie de faire dans la vie et comment je m'y prends ?"
06 33 85 53 27

mercredi 10 juin 2015

Destination Prepa



Je vous laisse regarder et me dire ce que vous en pensez !

Bravo pour l'initiative et la réalisation.

Attention : ce reportage peut vous donner envie de faire une prépa ;-)

Les crédits :

Ajoutée le 7 juin 2015
0:00 - Lundi - La prépa, c'est quoi ?
2:26 - Mardi - Comment se passe une journée typique en prépa ?
9:24 - Mercredi - Est-ce que je suis fait pour ça ?
12:22 - Jeudi - Que ferai-je après ?
15:06 - Vendredi - Comment est l'ambiance, avec les élèves, avec les profs ?
18:17 - Week-end - Comment fait-on pour tenir le rythme ?

Nous, onze élèves ingénieurs Centraliens, avons réalisé ensemble un documentaire sur la prépa. Ayant vu trop de reportages la présentant comme un bagne, où les profs sont ignobles et la compétition infernale, nous avons voulu proposer aux lycéens hésitant sur leur choix d'études un regard plus sincère. Comment ? En donnant directement la parole à des élèves qui vivent actuellement l'aventure, et en filmant leur quotidien de près.

La musique est originale (composée par un ancien de notre école), et la voix off, eh bien, vous la connaissez probablement.
Le documentaire dure au total 23 minutes, et est découpé en six épisodes, chacun explorant une grande question de lycéen sur la prépa :

Enfin, un grand merci à nous soutiens, qui nous ont permis de réaliser ce projet :
- tous nos généreux donateurs de la campagne de crowdfunding menée en début d'année
- notre école, CentraleSupélec, campus de Châtenay
- l'Association des Classes Préparatoires Antillaises, pour ses nombreuses aides et sa participation financière
- l'UPS, qui gère ce forum-même et qui, suite à une première projection à son AG, a accepté de nous apporter son soutien pour la diffusion
- le BdE Centrale Paris, pour son aide financière
- tous les individus qui nous ont fait le plaisir d'apparaître dans notre reportage

Notre facebook : https://www.facebook.com/destinationp...
Twitter : @DPrepa

Et Merci à NX Télévision pour leur matériel. Retrouver leur chaine Youtube ici : https://www.youtube.com/channel/UCrTi...


jeudi 4 juin 2015

j'en ai marre des classes prépas

Bonjour,

Je ne devrais peut-être pas vous le dire, mais j'en ai marre des classes prépas. J'en ai marre de réparer des élèves cassés par un système qui ne met pas en valeur leurs atouts, qui ne met pas en valeur leurs talents, qui se contente "de taper sur tout ce qui bouge" et de voir qui reste debout à la fin.

Si vous avez vécu une année de prépa, voire deux ou trois, et que vous reconnaissez votre prépa dans ce que je décris, je suis assez preneur de vos témoignages.

La jeune étudiante que j'accompagne depuis quelques semaines a toutes les qualités pour réussir ses études supérieures. Elle a même probablement le niveau pour atteindre la grande école d'aéronautique qu'elle vise.

Ce qu'elle vit cette année, pourtant, n'a rien à voir avec un apprentissage des matières qui pourraient lui permettre de devenir ingénieur en aéronautique. Ce qu'elle vit, c'est un gavage incessant de maths et de physique pour voir si elle arrive à survivre au rythme.

Le rythme ne serait même pas un problème pour elle. Depuis le début de l'année, elle travaille bien et beaucoup.

Les profs répètent à longueur de journée "Vous ne travaillez pas assez". Ça ne s'applique pas à elle, mais elle est une élève appliquée et elle prend les remarques pour elle. Elle voudrait bien faire. Mieux faire. Elle aimerait que ses notes montrent qu'elle travaille bien, qu'elle fait les bons efforts, qu'elle est sur la bonne voie.

Comment se dire tout cela quand on a à peine la moyenne de la classe, celle-ci étant le plus souvent en dessous de 10.

Avant "bien" c'était 14. Au moins. Maintenant, il faudrait essayer de se convaincre - et surtout ressentir au fond de soi - que 8,5/20, c'est "bien".

En tout cas, c'est ce que j'essaie de faire comprendre en premier :
 "Vous avez 8,5 mais vous êtes dans une grande prépa parisienne donc vous êtes quand même dans les premières centaines d'élèves en prépa".
 "Vous avez 8,5/20 mais vous êtes en prépa donc tous les élèves de la classe sont d'anciens premiers. C'est normal que chacun trouve ensuite sa place dans sa classes en maths sup, en prépa ECS/ECE ou en hypokhâgne. Vous ne pouvez pas tous être premier."

Prendre du recul, c'est indispensable. Ça leur permet de relativiser.

Et si on construisait un nouveau modèle d'enseignement où l'on développerait les talents de chacun pour les mettre en commun au lieu de monter les élèves les uns contre les autres ?

Dans quelle discipline sportive on tape sur un adolescent pour le faire travailler son basket s'il a du talent au tennis ? Dans quelle entraînement on pousserait un sportif à la tendinite pour lui faire gagner un championnat ?

- euh, ça doit arriver mais c'est le même système que celui que je critique ici...

En tant que jeune père, je m'interroge sur ce que je serai en mesure de proposer à mes enfants. Ce qui se dessine aujourd'hui, c'est que je n'aurais pas envie qu'un système compétitif vienne abîmer la confiance que j'aimerais cultiver chez eux.

Et vous ?

Gabriel