Articles

Affichage des articles du 2011

Des résultats et un atelier de coaching

Bonjour,
Proposer un accompagnement aux élèves des classes prépas pour surmonter les difficultés qu'ils rencontrent, c'est bien. S'assurer que cette démarche produit les résultats souhaités, c'est mieux.
Après les premières semaines d'accompagnement des élèves et de réflexion sur : - une meilleure organisation, - des éléments pour augmenter leur confiance en eux, - l'identification de leurs points forts et de leurs atouts, - la mise en place d'une stratégie de réussite et d'un plan d'action concret les premiers résultats sont là.
Ainsi, à son dernier devoir de Chimie, Thomas*, élève de 5/2 en PC*, est 4e de sa classe. Ce résultat est significatif et lui permet de retrouver toute l'énergie dont il a besoin pour continuer de progresser aussi en maths et en physique. 
De son côté, Mathieu*, élève de maths sup MPSI à Hoche, est désormais dans les 15 premiers de sa classe, après un démarrage de l'année difficile puisqu'il avait raté le premi…

Complément d'enquête - France 2 - 3 novembre 2011

Image

Stress en prépa : Elèves, parents, pour qui est-ce le plus dur ?

Image
Bonjour,

Le mois d'octobre arrive avec les premiers résultats... et les premiers appels de parents inquiets.
Stress, fatigue ou résultats trop faibles par rapport aux attentes, tels sont les enjeux abordés.
Pour qui est-ce le plus dur ?
En effet, les jeunes sont dans leur quotidien, ils font du mieux qu'ils peuvent. Ils bossent - ou pas - en fonction de leur motivation, de leur énergie.
Les parents, par contre, sont "impuissants". Ils voient leurs enfants bosser - ou pas - et ne peuvent pas vraiment les aider.
J'ai le souvenir de cette mère, médecin, qui me disait l'année dernière : "Il ne doit pas bosser assez, je ne le vois pas rentrer "assez crevé" le week-end."
De ce point de vue-là, je ne peux pas vous aider : il me semble qu'un élève qui se repose suffisamment a plus de chance de réussir qu'un élève fatigué, déconcentré, peu attentif, et bientôt... déprimé ?
Évidemment, les "bêtes de travail" ne rentrent …

Et vous, pourquoi êtes-vous en prépa ?

Image
Bonjour,

Je me souviens très bien d'être allé en prépa parce que je voulais intégrer Centrale Paris puis aller bosser pour la NASA.


Ensuite, j'ai oublié tout cela pendant les classes prépas. 
D'abord parce que Centrale Paris m'a semblé un moment inaccessible. Plus tard, quand il a fallu choisir, parce que j'avais le choix entre Telecom Bretagne et l'INT (devenue Telecom Sud Paris). 
- Enfin, ça, c'était la "bonne année", parce que l'année précédente, c'était plutôt l'ESTP, l'ISEP et des écoles à Strasbourg ou Grenoble dont je n'avais jamais entendu parlé. -
Pourtant, j'ai retrouvé mes premières amours en troisième année de Telecom : je suis allé à Londres pour un Master de Technologie spatiale et communications satellites au University College London. 
J'y ai appris la résistance des matériaux pour les fusées et les trajectoires pour lâcher des satellites en orbite. 
Quand je suis rentré de Londres, en septembre …