lundi 23 novembre 2009

Quand l'étudiant gère avant tout... ses parents ! (et réciproquement)

A partir de ce blog, ce sont les pères et les mères qui m'appellent et demandent du Coaching pour leur fille ou fils en prépas "à qui ils n'en ont pas encore parlé pour l'instant"...

Que les parents prennent l'initiative, ça tombe plutôt bien parce que les élèves et étudiants n'ont souvent pas les moyens de financer les cours particuliers ou le Coaching dont ils peuvent ressentir le besoin.

Un petit mot en passant pour ceux qui se débrouillent tous seuls avec les cours de leurs profs. Dans les prépas "haut de gamme", les élèves brillamment recrutés se boustent avec :
- des kilos de bouquins achetés aux élèves de l'année au-dessus
- prennent des cours particuliers
- s'inscrivent aux stages intensifs de vacances
- passent leurs vacances de février ou de Pâques à bosser à 2 ou 3 dans la maison de campagne des parents ou au Carmel de la région (dénominateur commun : repas servis et maximum de concentration)

Exemple perso : Dans ma prépa à Orléans, je travaillais seul, sans avoir acheté beaucoup de bouquins et avec des périodes de déprime les week-ends et pendant les vacances. J'ai obtenu PSI * à l'arrache et j'ai "pris le mur".

En 5/2 à Lakanal, j'ai acheté plusieurs bouquins à la rentrée. Pensionnaire, j'ai bossé tous les soirs et les week-ends avec les autres élèves. En février, je suis parti en Tunisie pour travailler avec mon binôme (eh oui, pour bosser !). A Pâques, j'étais dans un Carmel avec ma soeur qui préparait Normale sup B/L. Nous y avons retrouvé des étudiants préparant médecine.
Un mois plus tard, j'étais admissible à Normale Sup et au concours Mines-Ponts.

Pour l'anecdote, j'ai croisé aux oraux de Normale Sup un excellent élève de l'année précédente à Orléans qui se demandait vraiment comment j'avais pu me retrouver là...

Je reviens sur le sujet de cet article. Les parents continuent à prendre en charge leur enfant qui a grandi et qui poursuit désormais des études supérieures... Par effet de miroir, les étudiants de plus de 18 ans se retrouvent à gérer le stress, les inquiétudes et les projections de leurs parents sur leur réussite.

Ça fait souvent de nombreuses années que ça dure, mais il pourrait être pertinent que ça s'estompe entre 15 et 18 ans, pour que les étudiants devenant adultes prennent leur avenir en main et trouvent leur autonomie.

Au lieu de cela, ils ont "sur le dos" leurs parents qui voudraient qu'ils "se prennent en main" mais continuent à tout décider pour eux. Ou voudraient bien...

Bonne nouvelle : la formation spécifique de Coaching Etudiant qui j'ai suivie me permet aussi de gérer cette situation et de vous proposer des solutions. Intéressés ?

mercredi 4 novembre 2009

Qui suis-je ?













Bonjour,

Je m'appelle Gabriel Brabant. 
 
Je suis né en 1979, marié et père de trois enfants. 
 Depuis octobre 2008, j'accompagne des élèves des Classes Préparatoires pour les aider à surmonter les difficultés qu'ils rencontrent.

Entre 1997 et 2000, j'ai fait maths sup et maths spé : MPSI et PSI* au Lycée Pothier à Orléans (45) et une deuxième maths spé, la fameuse "5/2", en PSI* au Lycée Lakanal à Sceaux (92).

Pendant ces trois années, j'ai rencontré les difficultés très spécifiques des classes prépas :
- quantité de travail
- stress
- compétition
- trois matières principales à travailler à 90% du temps, les soirs et week-ends inclus
- arrêt des activités de loisirs, de la musique et du sport (heureusement pas complètement !)
- la course à la classe étoile "*"
- les mauvaises notes (surtout en maths spé 3/2)
- les critiques des profs parfois "cassantes"

J'ai aussi rencontré les aspects positifs de ces classes :
- les professeurs passionnants (SI et Physique en 5/2 à Lakanal)
- les professeurs qui ont confiance pour vous ("Vous verrez, à l'oral de Normale Sup")
- les réussites personnelles qui viennent "valider" trois ans de travail :
admissibilité aux ENS,
admission sur Concours Mines Ponts,
entrée à l'école Télécom Bretagne en septembre 2000 (qui s'appelait encore ENST Bretagne)

J'ai suivi une formation d'ingénieur à l'international : un semestre en Australie et un double diplôme d'un an à Londres : Master of Science "Spacecraft Technology and Satellite Communication" au University College London.

J'ai ensuite travaillé 5 ans, principalement comme Ingénieur d'Affaires, Ingénieur Avant-Vente et Formateur, au sein des sociétés Lovells, Jalma, NET2S (BT Group), Orsyp, BTG (Mercurochrome, Juvamine) et BNP Paribas.

Avec l'envie de créer ma propre entreprise, j'ai décidé de concrétiser une idée qui me tient à coeur depuis 2003 :
Trouver des solutions pour les élèves des classes prépas qui souhaitent intégrer une école mais qui n'ont peut-être pas tous les atouts indispensables ou qui rencontrent quand même des difficultés. 

Les atouts auxquels je pense en particulier pour réussir les classes prépas :
- esprit de compétition
- grande capacité de travail
- forte résistance au stress
- motivé, concentré et capable de faire la même chose 16h par jour
- sérénité face aux critiques
et le mieux c'est de garder toutes ces qualités même après avoir eu 4/20 au dernier devoir, sous la pluie, en novembre, un samedi après-midi... pendant que les amis de son âge continuent d'avoir une vie normale.

Je vous accompagne pour trouver les solutions qui vous conviendront le mieux, pour survivre, travailler et réussir les concours en milieu hostile !

L'objectif : "que vous puissiez travailler, avoir confiance en vous, vous sentir bien, être en pleine forme au moment des concours, serein pendant les oraux... pour obtenir l'école que vous souhaitez !"

Gabriel

Pour mieux vous accompagner, j'ai suivi un an de formation à l'analyse transactionnelle en 2008 et je suis coach professionnel certifié depuis avril 2010.


 



Un accompagnement spécifique des élèves en classes prépas

Vous avez des difficultés en prépas ?
Vous voulez faire le point ?
Vous ne savez pas avec qui en parler ?

Ce blog lance des pistes de réflexion... et me permet de vous proposer mon offre de Coaching exclusif Classes Prépas.

La démarche du 1er rendez-vous : faire le point sur votre situation, identifier votre besoin et vous proposer un accompagnement cohérent.

Les tarifs sont raisonnables et les résultats mesurables :

"J'avais besoin de retrouver ma motivation. Maintenant, c'est bon, je me suis remis au travail. Après seulement trois séances ! Heureusement que je l'ai fait rapidement après les difficultés du début d'année"
Mathieu, en MPSI, après les premières notes décevantes

"Les critiques des profs, ça m'a complètement déstabilisée en 1ère année. Cette année, j'ai besoin de garder du recul sur la pression. Gabriel m'aide à être vigilante et à garder confiance en moi, même après les remarques désagréables des profs. Nous avons convenu de faire le point chaque mois."
Sophie, en 2e année de Prépa HEC à Versailles

"Je trouvais que mon fils n'était pas concentré assez longtemps sur ses devoirs et je m'inquiétais sur ses méthodes de travail. Je respecte son choix d'avoir fait 5/2 mais je voudrais qu'il travaille dans les meilleures conditions possibles. En deux conversations téléphoniques, Gabriel m'a rassurée sur les enjeux de la 5/2 et nous avons convenu que je le rappellerai si mon fils en exprimait le besoin"
La Mère d'un élève de 5/2
(parce que parfois, ce sont les parents qui ont besoin d'aide pour comprendre ce que vous vivez ou ce que vous ressentez)

Si vous aussi, vous sentez
- que vous perdez pied, ou
- que vous n'avez plus envie de bosser, ou
- que vous ne savez plus pourquoi vous vouliez faire les classes prépas...

- ou si vous vous sentez dépassé(e) par la quantité de travail et le stress,

vous pouvez me contacter par téléphone au 06 33 85 53 27

Gabriel Brabant
Accompagnement individuel & Coaching

Plus d'infos :