lundi 12 septembre 2011

Et vous, pourquoi êtes-vous en prépa ?




Bonjour,

Je me souviens très bien d'être allé en prépa parce que je voulais intégrer Centrale Paris puis aller bosser pour la NASA.


Ensuite, j'ai oublié tout cela pendant les classes prépas. 

D'abord parce que Centrale Paris m'a semblé un moment inaccessible. Plus tard, quand il a fallu choisir, parce que j'avais le choix entre Telecom Bretagne et l'INT (devenue Telecom Sud Paris). 

- Enfin, ça, c'était la "bonne année", parce que l'année précédente, c'était plutôt l'ESTP, l'ISEP et des écoles à Strasbourg ou Grenoble dont je n'avais jamais entendu parlé. -

Pourtant, j'ai retrouvé mes premières amours en troisième année de Telecom : je suis allé à Londres pour un Master de Technologie spatiale et communications satellites au University College London. 

J'y ai appris la résistance des matériaux pour les fusées et les trajectoires pour lâcher des satellites en orbite. 

Quand je suis rentré de Londres, en septembre 2003, c'était la crise, ou l'après-crise... de l'éclatement de la bulle internet - ou du 11 septembre - selon la manière dont on relit l'histoire... :

- il n'y avait pas d'opportunités professionnelles dans l'aéronautique
- je voulais "tout sauf travailler dans la technique"...

Maintenant, tout cela semble bien loin. Comme tout le monde, j'ai fini par travailler dans des environnements informatiques, commerciaux, de système d'information des grandes banques; voire des trois. 

Enfin, en 2005, j'ai rencontré une Coach et j'ai commencé à me centrer sur ce que j'aimais et ce qui pouvait devenir une activité professionnelle pérenne.

Ça m'a permis d'arrêter d'osciller entre des périodes de "Cours Florent", "Voyage en Australie", "Grandes vacances" et "boulot qui ne me convient pas"

Dès 2007, j'ai entamé une formation d'Analyse Transactionnelle, proche des enjeux du Coaching. Lorsque ma mission chez BNP Paribas s'est arrêtée avec la crise financière des subprimes, j'ai pu lancer mon activité comme indépendant, grâce à ces nouvelles compétences.

C'est ainsi qu'est né Coaching Classes Prépas, puis Talents, Etudes, etc en 2008. Depuis, de nombreuses offres ont été créées. De nombreux sites se sont développés : d'information, d'aide, de forums... Des livres ont été publiés. Le sujet n'en fini pas de nourrir les controverses, sans vraiment aller jusqu'à la rélfexion que propose Albert Jacquard depuis tellement d'années, sur le manque de créativité des étudiants issus du "Système Prépa" à Polytechnique, par rapport à leurs homologues Chercheurs à Zurich. 

Pour cela, il compare le nombre de prix Nobel. Ce que n'est pas très juste pour les Polytechniciens, parce que n'est probablement pas l'objectif qu'ils avaient en entrant à l’École : Prestige et pouvoir associés aux "Grands Corps d’État"...

Ce qui me m'amène au titre de mon article : et vous, pourquoi avez-vous choisi d'entrer en prépa ? Pourquoi êtes-vous là ?

Vous y sentez-vous bien ? Trouvez-vous du plaisir à étudier toutes ces matières ? Vous souvenez-vous de ce qui vous avait donné envie de tenter l'aventure ?



Bonne question ?

à bientôt, 

Gabriel

vendredi 9 septembre 2011

Les difficultés en classes prépas

Bonjour,

Des difficultés en prépas, vous en avez, nous le savons. D'autres le découvrent et souhaitent traiter cette information dans une émission de télévision. 

Depuis dix ans, ça me paraissait essentiel de témoigner de ce que j'avais vécu et d'essayer de faire bouger les choses. 

Aujourd'hui, après trois ans au plus près du sujet, je me rends compte que c'est une "industrie" qui tourne et qui engage de très nombreux acteurs. 

Les Ecoles qui recrutent sur ces concours y sont très attachées. Dans le même temps, elles développent de nombreuses possibilités d'admision parallèle.

Les Anciens de ces Ecoles, eux aussi, y sont très attachés. Leur Ecole, leur diplôme, c'est leur identité. 

Les entreprises nourrissent cette culture du diplôme en France. Les grilles de salaire de certaines des plus grandes entreprises tiennent compte du diplôme de la formation initiale, même pour des profils de plus de 10 ou 15 ans d'expérience. 


Quelques exemples

Pour les grands Cabinets de Conseil, hors le diplôme d'une des 5 à 10 Ecoles les plus prestigieuses, point de salut. 



Dans le Cabinet d'avocats d'affaires pour lequel j'ai travaillé, le Master 2 de Droit des Affaires avait surtout de la valeur à ASSAS ou à Paris 1 Panthéon Sorbonne. Les autres ? Quel autres ?

Les Enseignants aussi, semblent très attachés à l'institution. Ils sont nombreux à poursuivre des pratiques jugées "hors d'âge" dans bon nombre d'autres contextes. 


Une réflexion partagée

Ces jours-ci, je travaille sur des enjeux de Mieux-Vivre au Travail et je me sens très proche de la réflexion de Florence Noiville dans J'ai fait HEC et je m'en excuse.



En effet, comment espérer que nos entreprises puissent évoluer et que les managers soient "engagés dans la mise en oeuvre de pratiques plus humaines dans l'entreprise" - comme le proposent Les Entreprises Humaines - s'ils commencent par deux ou trois années d'études qui ressemblent plus à un bizutage de longue durée qu'à la mise en valeur de leurs talents et de leur créativité ?


Et les classes prépas dans tout ça ?

Faites de votre mieux. Jouez le jeu si vous le pouvez. Gardez intact vos envies, vos projets, vos rêves, pour plus tard. Je ne suis pas sûr que les études supérieures en France vous laissent l'opportunité de révéler tout votre potentiel. 

De mon côté, je peux vous aider à vivre le mieux possible ces années de travail intensif. Je peux vérifier avec vous que vous êtes au moins dans la bonne direction par rapport à votre projet professionnel et au métier que vous voulez exercer. 
Je peux aussi vous aider à être plus efficace chaque jour pour atteindre vos objectifs et entrer dans l'école que vous voulez, ou celle qui s'en rapproche le plus. 
Bonne rentrée !
Bon travail !

Gabriel




Appel à témoignages
Si vous avez quitté les classes prépas parce que ça ne vous convenait pas, parce que vous n'avez pas été pris(e) en 2e année, ou en ayant échoué aux concours ;
et que vous souhaitez témoigner sur ce que vous avez vécu ;
envoyez-moi un message et je vous mettrai en relation avec un journaliste de France 2 qui réalise un reportage sur le "Système Classes Prépas et Grandes Ecoles" et qui pose la question de ceux qui sont "laissés sur le bord du chemin".





Mode d'emploi de la prépa

Bonjour,  C'est à vous de faire votre propre "mode d'emploi" de la prépa selon ce qui "marche" pour vou...