mercredi 15 décembre 2010

Coup de blues de décembre

Le mois de décembre et la rentrée de janvier sont des périodes difficiles pour les élèves en classes prépas... et pour les autres aussi !

La fatigue et les résultats du premier trimestre conduisent parfois au Coup de blues de décembre...

Ce n'est pas le moment de baisser les bras, et pourtant, combien d'élèves abandonnent ou se découragent ?

Parents,
Si votre enfant "accuse le coup", je vous propose de le voir un à deux rendez-vous pour l'aider à retrouver la motivation et l'énergie dont il a besoin pour continuer les études qu'il a choisies.

S'il veut "arrêter", je fais le point avec lui pour vérifier que ce n'est pas juste un Coup de blues et si vous le souhaitez, je l'accompagne dans la recherche d'une nouvelle orientation et des études qui lui conviendront mieux pour atteindre ses objectifs professionnels.

Remarque complémentaire :
Souvent, les parents proposent quelques heures de cours particuliers à leurs enfants. Janvier est le pic de l'activité du soutien scolaire. En classes prépas, au-delà de la difficulté à trouver de bons profs dans les grands organismes, ce sont souvent des enjeux plus fondamentaux qui sont touchés.

Motivation, confiance en soi, organisation du travail, respect du rythme biologique... seront bien mieux abordés dans un accompagnement de type "coaching" à l'écoute de l'étudiant que dans quelques heures de maths ou de physique.

Dans l'accompagnement que je propose et qui fait ses preuves depuis deux ans, l'étudiant retrouve motivation et confiance en lui en quelques semaines. Il organise son travail autour de son rythme biologique. Ainsi, attention en classe, concentration, mémorisation et efficacité dans le travail personnel sont rapidement retrouvés et assurent des résultats en nette amélioration dès les devoirs suivants.



Rendez-vous par téléphone au 06 33 85 53 27.
Gabriel Brabant

jeudi 9 décembre 2010

Réussir en prépas

Si vous vous demandez ce que vous faites en prépas : faites autre chose !

Si vous avez envie d'aller à HEC, Centrale Paris, l'ENS ou de faire médecine et que vous cherchez la meilleure manière de réussir, je suis à votre disposition !

En quelques séances, vous identifiez vos atouts, vous développez vos points forts, vous trouvez la meilleure manière de travailler et le meilleur rythme pour réussir sur le long terme.

Le Coaching, c'est VOUS qui le faites, et c'est vous qui en bénéficiez pour tout le reste de vos études.

Tentez donc la première séance et vous serez convaincus. Allez, si vous ne l'êtes pas, je vous l'offre !

Parents,
vous avez l'impression que vos enfants ne sont pas au meilleur de leur forme, qu'ils n'ont pas les résultats qu'ils méritent : débloquez rapidement la situation en leur proposant de faire le point tous les 15 jours sur ce qui marche le mieux pour eux. Vous allez être surpris !

mercredi 1 décembre 2010

Stages de maths et physique en prépa

Bonjour,

J'ai le plaisir de vous parler des stages de maths et physique organisés par Guillaume Authié lors des vacances scolaires.

Docteur en physique et enseignant indépendant pour les élèves de CPGE depuis 2004, il propose des stages pour les élèves de maths sup et maths spé dont le programme détaillé est disponible sur son site Impulsion Prépa.

C'est l'occasion pour moi de préciser que l'accompagnement que je propose ne consiste pas à travailler les maths ou la physique, mais d'aborder les enjeux suivants : motivation, organisation, gestion du temps, gestion du stress, préparation des DST, des concours et des oraux...

En effet, par cette approche globale, les outils trouvés ensemble pour améliorer les notes et les résultats dans une matière donnée peuvent ensuite être appliquée à l'ensemble des sujets pour obtenir une augmentation des résultats de manière globale, pour assurer de monter aussi dans la classement général de la classe.

Si vous souhaitez un coup de pouce pour travailler efficacement pendant les vacances scolaires, Guillaume Authié propose des cours de qualité à un petit nombre d'élèves pour assurer la plus grande participation et interaction au sein du groupe.

C'est le moment de vous inscrire : les six places pour chaque niveau (Sup/Spé) sont rapidement remplies chaque année !

Ce que je peux faire pour vous, au sujet des maths et de la physique, c'est trouver une solution à ce que vous pouvez ressentir comme un blocage, quelque chose qui vous empêche de bosser.

Quelques uns des élèves que j'accompagne, par exemple, ont pris un prof particulier et se sont reposé sur lui pour faire les exercices... leurs résultats ont chuté en DS. Pour réussir en maths, il faut commencer par chercher les exos. Même si on ne trouve pas.

A bientôt pour en re-discuter ?

Bonne journée,

Gabriel Brabant
Accompagnement individuel et Coaching

06 33 85 53 27




dimanche 21 novembre 2010

Souffrance et réussite en prépa

Suite à mon précédent message sur la souffrance en prépa, je m'interroge sur le lien entre souffrance et réussite.

Pensons-nous qu'il est nécessaire de souffrir pour réussir en prépa ?

Le parallèle pourrait être intéressant avec la culture judeo-chrétienne. L'école Polytechnique, HEC ou Normale Sup seraient le Paradis pour un nombre restreint d'élus. Les difficultés rencontrées en prépa autant d'épreuves pour y accéder ?

La situation pour laquelle une famille vient de m'appeler est la suivante : après les nombreux efforts pour entrer en école, le malaise est encore plus grand quand la situation ne correspond pas aux attentes.

Et vous, pensez-vous que l'on puisse faire les classes prépas et réussir, sans que ce soit "l'enfer" comme le disent tellement de médias ?

jeudi 18 novembre 2010

Souffrance en prépa

Pourquoi les élèves des classes prépas continuent de "souffrir" tout seul dans leur coin au lieu de chercher des solutions à la difficulté qu'ils rencontrent ?

Qu'est-ce qui conduit leurs parents à leur dire que "c'est un mauvais moment à passer" ?

Qu'est-ce qui conduit leurs enseignants à leur conseiller de "travailler plus" ou "persévérer" quand tout montre qu'ils sont en souffrance ?

Qu'est-ce qui conduit certains de leurs proches à leur dire "Te pose pas de questions, fonce !" ?

Du coup, élèves et parents ignorent les symptômes et les signes de détresse, autant de signaux d'alarme à prendre en compte pour réagir vite et efficacement pour éviter burn-out ou dépression.

Avez-vous dans votre classe un élève qui a "décroché" et qui souffre en silence ?

jeudi 7 octobre 2010

Un accompagnement efficace

Bonjour,

Aujourd'hui, le mot "coaching" est utilisé dans de nombreux contextes et pour décrire des activités très variées.

Dans mon cas, il s'agit d'un accompagnement personnalisé pour permettre à l'élève de trouver les solutions qu'il va mettre en place pour mieux travailler et obtenir de meilleurs résultats.

Un mois après la rentrée, j'ai deux "catégories" de clients.

J'ai eu la chance de rencontrer les premiers avant la rentrée et nous avons pu mettre en place une organisation adaptée à leur nouvel environnement :
- quantité de travail,
- rythme des cours,
- pression des enseignants
- stress lié aux nombreux examens : devoirs en classe, à la maison et colles
- stress lié à l'ambition personnelle (être parmi les premiers, obtenir une classe étoile, intégrer la meilleure école possible)

Nous veillons en particulier à mettre en place une forme d'hygiène de vie :
- dormir suffisamment
- garder des contacts réguliers avec sa famille, ses amis
- conserver des temps de pause, de sport ou de musique
- garder du "recul" sur les enjeux

L'efficacité de cet accompagnement est appréciée par les élèves et leurs parents qui constatent qu'ils se sentent bien, qu'ils ont pu adapter leur manière de travailler aux nouveaux enjeux tout en ayant une vision à long terme.

Malheureusement, ceux que je rencontre aujourd'hui sont déstabilisés. Ils étaient les premiers de leur classe l'année dernière, ils envisageaient les classes prépas dans la même optique. Mais ils sont 40 par classe à penser qu'ils font les classes prépas pour entrer à Polytechnique, HEC, Normale Sup ou Centrale Paris.

Parmi eux, les 10 derniers de chaque classe se demandent ce qui leur arrive. Ils ne comprennent pas. Ils travaillent beaucoup. Pour certains, ils ne font "que ça". D'ailleurs, ils travaillent tard le soir. Ils travaillent aussi le week-end. Ils se sentent "isolé" dans leur classe.

Ils ne se rendent pas compte qu'ils sont fatigués, tendus, stressés.

La fatigue diminue leurs capacités de concentration et de mémorisation. Il leur faut plus de temps pour apprendre leurs cours parce qu'ils sont moins attentifs en classe. Ils sont moins rapides pour résoudre les exercices. Pour compenser, ils essaient de travailler encore plus.

Si vous vous êtes reconnu(e) dans cette description, je vous propose de commencer par vous reposer suffisamment. Le reste retrouvera sa place normalement.

L'accompagnement prend tout son sens si vous avez besoin d'aide pour retrouver vos repères, pour déterminer comment "mieux" travailler au lieu d'essayer de travailler "plus". Souvent ce sont les parents qui m'appellent parce qu'ils sont inquiets pour leur fils ou leur fille qui est en train de "perdre pied".

Lorsque je rencontre ces élèves assez tôt, nous pouvons mettre en place des solutions très rapidement pour les aider à se sentir mieux et à retrouver leur place dans la classe.

L'année dernière, l'efficacité s'est mesurée de manière très convaincante : j'ai accompagné un élève de PCSI en perte de vitesse et découragé de ne pas réussir à avoir de meilleurs classements que 25e, 30e, 32e sur 42 jusqu'en janvier. Un mois après, il a obtenu 11/20 en maths et était 4e de sa classe, puis 11e au devoir suivant.

Sa confiance en lui retrouvée, il a terminé son année de maths sup dans de bonnes conditions et a obtenu la spé qu'il voulait.

Je suis à votre disposition si vous avez besoin d'aide pour réussir les classes prépas. Je suis passé par là, je sais ce que c'est. 10 ans après, je suis convaincu qu'il n'est pas nécessaire de souffrir pour réussir les meilleures écoles. Au contraire, ceux qui réussissent se sentent bien.

Pour prendre rendez-vous, vous pouvez m'appeler au 06 33 85 53 27.

Lors du premier rendez-vous, vous m'exposez l'objectif que vous souhaitez atteindre ou la difficulté que vous rencontrez, je vous montre ma manière de travailler et je vous propose une démarche pour vous accompagner dans la réussite de votre projet. Puis vous validez si tout cela vous convient.

- Ne restez pas seul, faites-vous accompagner pour gagner du temps et obtenir plus rapidement les résultats que vous visez -
Gabriel Brabant

Ingénieur Télécom Bretagne
Ancien élève de maths sup, maths spé
MPSI, PSI* au lycée Pothier à Orléans
5/2 PSI* au lycée Lakanal à Sceaux
Admissible à Normale Sup Cachan

Coach Certifié en Coaching Scolaire
et formé à l'Analyse Transactionnelle

Rédacteur du blog Coaching Classes Prépas




vendredi 3 septembre 2010

Réussir sa rentrée en classes prépas

La rentrée est un moment essentiel en classes prépas. N'attendez pas de perdre confiance en vous si vous rencontrez des difficultés ou si vous vous sentez découragé(e).

L'objectif de ce blog et de mon activité est de proposer une alternative aux solutions souvent proposées par vos enseignants, comme "bosser plus" !

Vous vous rendrez rapidement compte que ceux qui réussissent le mieux les classes prépas ne sont pas ceux qui y passent le plus de temps.

Au contraire, gardez un équilibre de vie : temps de sommeil, rythme de travail et de détente, pratique d'un instrument de musique ou d'un sport, rencontre avec vos amis...

Les classes prépas sont un parcours de travail intense sur une période longue, de deux à trois ans. Préparez-vous à un marathon plus qu'à un sprint.

Pour en savoir plus sur mon offre de Coaching : l'entrée en prépas et le suivi régulier au cours de l'année.

mardi 20 juillet 2010

Le Coaching en Classes Prépas

Depuis plusieurs semaines, je n'ose plus publier sur ce blog parce que j'ai construit une offre marketing avec le site Talents, Etudes, etc

J'ai travaillé à la création de la marque Talents, Etudes, etc pour proposer une offre plus large, ouverte aux lycéens et aux étudiants des Grandes Ecoles. Je travaille aussi sur un dossier de presse pour obtenir des articles dans les journaux et les magazines.

Du coup, je n'ose plus exprimer simplement mes idées sur ce blog. De peur de paraître moins "pro" ?

Pourtant, c'est ce blog qui vous a convaincu de faire appel à mes services et à trouver de nouvelles solutions pour surmonter les difficultés que vous avez rencontrées cette année.

C'est donc décidé, je reprends la rédaction de ce blog pour partager avec vous mon expérience des classes prépas, et pourquoi pas, l'expérience des Coachings que j'ai pu mener cette année.

Pour commencer, je dois vous dire que j'étais très content d'avoir des nouvelles des étudiantes qui s'inquiétaient pour leur passage en deuxième année : c'est bon pour elles. Un étudiant rencontré en janvier voulait améliorer ses résultats et son classement pour obtenir une classe étoile. Avec les résultats obtenus juste après : 13/20 en maths et 4e de sa classe, puis 11e ; j'espère que c'est choses faite !

Début juillet, ce sont des mamans qui m'ont appelé, inquiète pour l'entrée en prépas de leurs fils. Rassurées, elles me rappellent en septembre.

Avec ces belles perspectives, je pars en vacances à la fin de la semaine. Je reste joignable par mail ou sur mon portable. N'hésitez pas à préparer votre rentrée au mieux, avant tout en vous reposant !

Je vous souhaite un bel été,

Gabriel

lundi 1 mars 2010

Coaching Classes Prépas !

Bonjour,

Les demandes de Coaching ont été nombreuses au mois de janvier. Le retour des vacances de Noël est parfois un moment critique pour garder confiance en soi et retrouver sa motivation.

Depuis, vous avez repris le rythme. La pause des vacances de février est la bienvenue. Elle vous permet de souffler tout en organisant votre travail :
- pour réussir au mieux la fin de votre première année et obtenir le passage dans la classe souhaitée
- pour la préparation et la réussite des concours

Pour moi, la confiance en soi est un cercle vertueux : "quand je me sens bien, je travaille bien. Mes résultats suivent. Je me sens bien, je me repose, je suis concentré en cours, je travaille sereinement et mes résultats sont bons..."

Qu'en pensez-vous ?

Observez-vous aussi l'inverse ?
"Quand vous êtes fatigué, vous êtes moins concentré, vous avez besoin de travailler plus longtemps, vos résultats s'en ressentent. Vous vous sentez moins bien. Vous avez moins confiance en vous et en vos capacités...

Et vous, où en êtes-vous dans ces enjeux ? Vous sentez-vous en pleine confiance ? Etes-vous en mesure de faire appel à toutes vos compétences lors des devoirs ?



Un exemple de Coaching sur le sujet :

En maths sup, Alex cumule les résultats moyens, voire faibles et se met à douter de ses capacités :
N’est-il pas à la hauteur de la classe étoile qu’il vise ?
Comment faire pour être parmi les 15 premiers ?
Il change plusieurs fois ses méthodes de travail et doute de plus en plus.

Heureusement, avec un rendez-vous avec son prof de maths pour comprendre ses attentes et quatre séances de Coaching, il valide le changement en obtenant 13/20 et classé 4
e de sa classe.
Il était 30
e au devoir précédent !

Mode d'emploi de la prépa

Bonjour,  C'est à vous de faire votre propre "mode d'emploi" de la prépa selon ce qui "marche" pour vou...