jeudi 4 juin 2015

j'en ai marre des classes prépas

Bonjour,

Je ne devrais peut-être pas vous le dire, mais j'en ai marre des classes prépas. J'en ai marre de réparer des élèves cassés par un système qui ne met pas en valeur leurs atouts, qui ne met pas en valeur leurs talents, qui se contente "de taper sur tout ce qui bouge" et de voir qui reste debout à la fin.

Si vous avez vécu une année de prépa, voire deux ou trois, et que vous reconnaissez votre prépa dans ce que je décris, je suis assez preneur de vos témoignages.

La jeune étudiante que j'accompagne depuis quelques semaines a toutes les qualités pour réussir ses études supérieures. Elle a même probablement le niveau pour atteindre la grande école d'aéronautique qu'elle vise.

Ce qu'elle vit cette année, pourtant, n'a rien à voir avec un apprentissage des matières qui pourraient lui permettre de devenir ingénieur en aéronautique. Ce qu'elle vit, c'est un gavage incessant de maths et de physique pour voir si elle arrive à survivre au rythme.

Le rythme ne serait même pas un problème pour elle. Depuis le début de l'année, elle travaille bien et beaucoup.

Les profs répètent à longueur de journée "Vous ne travaillez pas assez". Ça ne s'applique pas à elle, mais elle est une élève appliquée et elle prend les remarques pour elle. Elle voudrait bien faire. Mieux faire. Elle aimerait que ses notes montrent qu'elle travaille bien, qu'elle fait les bons efforts, qu'elle est sur la bonne voie.

Comment se dire tout cela quand on a à peine la moyenne de la classe, celle-ci étant le plus souvent en dessous de 10.

Avant "bien" c'était 14. Au moins. Maintenant, il faudrait essayer de se convaincre - et surtout ressentir au fond de soi - que 8,5/20, c'est "bien".

En tout cas, c'est ce que j'essaie de faire comprendre en premier :
 "Vous avez 8,5 mais vous êtes dans une grande prépa parisienne donc vous êtes quand même dans les premières centaines d'élèves en prépa".
 "Vous avez 8,5/20 mais vous êtes en prépa donc tous les élèves de la classe sont d'anciens premiers. C'est normal que chacun trouve ensuite sa place dans sa classes en maths sup, en prépa ECS/ECE ou en hypokhâgne. Vous ne pouvez pas tous être premier."

Prendre du recul, c'est indispensable. Ça leur permet de relativiser.

Et si on construisait un nouveau modèle d'enseignement où l'on développerait les talents de chacun pour les mettre en commun au lieu de monter les élèves les uns contre les autres ?

Dans quelle discipline sportive on tape sur un adolescent pour le faire travailler son basket s'il a du talent au tennis ? Dans quelle entraînement on pousserait un sportif à la tendinite pour lui faire gagner un championnat ?

- euh, ça doit arriver mais c'est le même système que celui que je critique ici...

En tant que jeune père, je m'interroge sur ce que je serai en mesure de proposer à mes enfants. Ce qui se dessine aujourd'hui, c'est que je n'aurais pas envie qu'un système compétitif vienne abîmer la confiance que j'aimerais cultiver chez eux.

Et vous ?

Gabriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un commentaire !

Mode d'emploi de la prépa

Bonjour,  C'est à vous de faire votre propre "mode d'emploi" de la prépa selon ce qui "marche" pour vou...