lundi 26 mars 2012

Deux enjeux évoqués avec le CPE du lycée Pasteur à Neuilly

Lycée Pasteur, Neuilly-sur-Seine




Bonjour, 

Ces jours-ci, j'accompagne plusieurs élèves des lycées Pasteur à Neuilly et Franklin à Paris. J'en ai profité pour rendre visite au CPE du Lycée Pasteur.

Il semble affligé par le nombre d'apprentis coachs, anciens parents d'élèves de prépa qui veulent proposer leurs services aux élèves des classes prépas. A ses yeux, avoir été parent d'un élève de prépa ne suffit pas pour les accompagner au mieux pour réussir.

De toutes façons, il ne peut pas permettre à l'un ou l'autre de passer par le lycée pour "faire sa pub". Il est obligé de le refuser à tous.

Il m'a néanmoins parlé de la démarche d'une Universitaire qui a accompagné une quinzaine d'élèves l'année dernière. Le sujet de ses recherches consistait à identifier les mécanismes cognitifs en jeu dans la réussite des classes prépas. J'espère que j'aurai le plaisir de rencontrer cette Universitaire pour découvrir le fruit de ses travaux.

Aux yeux de ce CPE, deux enjeux pourraient être l'objet d'ateliers :
  • un atelier pour les parents pour les aider à mieux comprendre ce que vivent leurs enfants
  • un accompagnement pour les élèves issus des lycées d'autres origines géographiques et sociales

En effet, il semble qu'il puisse être plus difficile de réussir en classes prépas pour un élève qui n'a pas connaissance des codes sociaux pratiqués habituellement à Neuilly.

Son témoignage me semble tout à fait pertinent. La première élève que j'ai accompagnée en "coaching" en 2008 était la cousine d'amis Versaillais. Elle-même issue d'un milieu aristocratique "ne se sentait pas à sa place" au milieu des élèves de la prépa ECE au Lycée Grandchamp.

J'ai également accompagné un étudiant de maths sup du Lycée Hoche au début de l'année scolaire. Sans que ce soit l'essentiel du coaching, son père avait pris le temps de me parler du décalage vestimentaire et culturel de son fils avec une partie de sa classe. Rapidement, le sujet avait cependant été laissé de côté parce que son fils n'en souffrait pas et n'y attachait pas d'importance.

J'ai pu constater qu'en maths sup, les élèves pourront se contenter d'être bons en maths et en physique pour "faire la différence". En prépas HEC, les entretiens "de personnalité" les obligeront à accepter certains codes vestimentaires de cadres en entreprise.

Pour être passé rue d'Ulm la semaine dernière, il semble qu'il puisse être de bon ton d'arborer short,  sandales et barbe négligée pour assumer pleinement son statut d'élite littéraire de la nation.

A l'ENS Cachan il y a dix ans, cela convenait aussi aux élèves étudiants en mécanique (du solide... pas automobile) et cela s'accompagnait d'une pratique assidue de la playstation, d'une consommation exagérée d'alcool le mardi soir (ou le jeudi ?... ou tous les soirs) et autres substances illicites à fumer... Mais tout cela est une autre histoire...

Si en ce beau mois de mars, vous commencez à vous laisser submerger par le stress des écrits des concours ou par l'inquiétude de ne pas avoir ce que vous voulez pour l'année prochaine, je suis à votre disposition pour vous expliquer ma démarche lors d'un premier rendez-vous.

Ainsi, vous pourrez retrouver tous vos moyens et toutes vos compétences pour réussir au mieux les mois qui arrivent.

Bon courage à tous,

Gabriel Brabant
06 33 85 53 27

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un commentaire !

Mode d'emploi de la prépa

Bonjour,  C'est à vous de faire votre propre "mode d'emploi" de la prépa selon ce qui "marche" pour vou...