lundi 4 juillet 2016

Oraux et choix d'écoles... et la valeur du coaching

Bonjour,

Un petit message pour souhaiter bon courage à ceux qui sont en plein oraux et qui, je leur souhaite, vont devoir choisir une école.

Bon été aussi aux autres, qu'ils passent en 2e année, fassent 5/2 ou cubent, ou simplement entrent en prépa à la rentrée.

Petit changement sur le blog, google ne propose plus la gestion des noms de domaine. Comme je l'ai acheté par blogger / google, j'ai laissé tomber coachingclassesprepas.com pour revenir à coachingclassesprepas.blogspot.com. C'est moins pro mais c'est pérenne et ça m'évitera de perdre tout le référencement du blog simplement parce que le renouvellement ne se fait pas.

Edit 5 juillet 2016 : c'est bon, j'ai réussi à accéder à l'administration de sites de google et à réactiver www.coachingclassesprepas.com... sinon vous arriviez sur :

Je vous laisse les questionnements et "l'introspection du coach" du début du mois de juillet, déclenchés par ces difficultés avec la gestion du nom de domaine...


De toutes façons, ce blog est fait avec des bouts de ficelle. Il ne respecte pas la règle des photos indispensables pour faire vivre un blog. Il n'est pas moderne avec des pages qui défilent vers le bas comme tous les sites récents que j'ai pu voir. Il n'est pas non plus une machine à clic, à pub, à liens sponsorisés ou à captation de vos emails pour vous vendre des choses. Il n'est pas non plus un "canal de vente" avec paiement en ligne sécurisé par carte bleue au bout du chemin.

Ce blog est bien gratuit. Original. Authentique. Il n'agrège pas le contenu des autres. Il ne recense pas les recettes miracles pour entrer à Polytechnique ou à HEC. Il ne référence pas les 200 profs particuliers, les 50 organismes de prépa à la prépa ou de stages pour les vacances en échange de liens ou de rémunération.

Ce blog n'est pas une entreprise. C'est éventuellement, pour quelques uns d'entre vous, une proposition d'accompagnement et de réfléchir ensemble pour trouver des solutions aux difficultés que vous rencontrez.

Les difficultés que moi je rencontre, c'est que le mot coaching a un sens différent pour chaque personne qui l'utilise :
- coaching/conseils : fais ce que je te dis et tu vas y arriver,
- coaching sportif : programme d'entraînement intensif imposé par l'entraîneur pour réussir une épreuve de concours

Ce que je fais moi est défini dans les chartes de coaching professionnel : vous accompagner dans votre réflexion, vous accompagner par des questions et des reformulations dans la construction de vos propres solutions, vous accompagner dans vos prises de décisions.

Je ne sais jamais à votre place.
Je n'ai pas d'avis sur ce que vous "devriez" faire.

J'aime savoir écouter ce que vous me dites, être vigilant au non-verbal et à tout ce que vous dites sans le formuler. J'aime vous poser des questions qui vous font avancer dans votre réflexion sans chercher à vous manipuler, à vous faire aller dans un sens ou dans l'autre.

Enfin, la difficulté que je rencontre, c'est que je ne travaille pas assez pour me contenter de la rémunération dégagée par cette activité. Dans le même temps, une offre de "coaching" passe forcément pour une offre "pipo" et/ou "trop chère" pour la majorité d'entre-vous.

C'est dommage que la société de l'évaluation permanente dans laquelle nous vivons (Booking, Airbnb, le président de la république...) ne nous permette pas d'évaluer précisément les choses et la qualité des prestations.

Ce qui est important pour moi, c'est que chaque personne avec qui je travaille repart, autonome, en ayant développé des outils pour mieux se défendre face aux difficultés rencontrées, que ce soit à travers la gestion du stress, la gestion des priorité, l'organisation de son temps dans sa journée ou sa semaine (travail mais aussi loisirs et repos pour aller bien), son efficacité, la qualité de son attention et de sa concentration, ses projets d'orientation ou projets professionnels quand c'est le sujet.

Ai-je dit aussi que les séances de discussion ensemble autour des situations rencontrées, des objectifs et des envies permet de se recentrer sur sa confiance en soi et en ses capacités, de prendre du recul sur des notes basses, des résultats pas suffisants par rapport au travail fourni ou des remarques des profs parfois désagréables, quelquefois cassantes...

Se rebrancher sur ses talents, sur ses envies, sur ses projets. Faire la part belle au succès, à la réussite, au plaisir dans l'apprentissage, ce n'est pas anodin dans un contexte où parfois seule la capacité à répondre aux attentes d'un système ou d'une épreuve de concours est évaluée.

D'ailleurs, un certain nombre de personnalités particulièrement brillantes par leur talent et leurs capacités intellectuelles ou leur sensibilité à saisir les lois de la physique, des maths ou de la littérature ne voient en rien leurs résultats correspondre à leur talent pourtant observé aussi bien par leurs profs, leurs camarades de classes ou leur famille...

D'autres encore ne sont pas faits pour être mis sous pression pendant aussi longtemps. Certains auront su choisir une autre voie d'étude. D'autres feront une journée ou une semaine avant de passer à autre chose, frappés par une sorte d'évidence que "ce n'est pas pour eux". De mon côté, j'ai commencé à me poser la question en rentrant des vacances de la Toussaint de sup et je suis allé jusqu'au bout de ma 5/2.

A la fois la preuve de la ténacité attendue en prépas. Une forme d'oubli de soi pour la performance que l'on peut aussi payer longtemps après.

En tout cas, si ces sujets vous intéressent, je suis disponible pour en discuter. Comme je l'écrivais, je n'en vis pas, mais j'aimerais bien. Pour que ça marche, je vous propose de payer le prix que vous voulez, à l'issue de l'échange ou des séances d'accompagnement, pour que vous vous sentiez en confiance.

Pour poser quand même la valeur que, moi, je mets sur ce travail de réflexion sur les classes prépas depuis que je les ai faites en 1997 - 2000 et les formations au coaching et à l'accompagnement suivies depuis 2007 (Analyse transactionnelle, puis coaching professionnel et scolaire), je propose un tarif de coaching à 150 euros par séance, soit 300 euros par mois pour un accompagnement dans la durée au rythme d'une séance tous les 15 jours. Sur les montants versés, vous bénéficiez de 50% de réduction ou crédit d'impôts au titre des Services à la personne, Soutien scolaire.

Pour ceux qui souhaitent faire appel à mes services sans pouvoir mettre ce type de montants dans la balance, votre prix sera le mien. Je serai ravi de vous aider. Nous convenons simplement du prix ensemble avant de commencer pour conclure le "contrat de coaching" indispensable pour travailler.

Les dernières 30 min passées au téléphone pour aider une mère de famille à faire le point sur la situation de son fils, je ne sais pas dans quelle mesure ça l'a aidée. Je ne sais pas non plus à combien elle estime qu'elle aurait voulu me rémunérer.

Une chose me parait évidente aujourd'hui, il n'y a pas de raison que ce soit gratuit entièrement : de mon côté :
- j'anime ce blog et je rédige des articles pour qu'il reste "vivant", visible (référencé naturellement et gratuitement par google) et intéressant
- je paie l'hébergement du nom de domaine (au moins jusqu'à aujourd'hui puisque je n'y arrive plus)
- je paie mon abonnement internet
- je paie mon abonnement téléphone pour être joignable
- je prends 30 min dans ma journée pour pouvoir échanger sur ses interrogations

Pour être disponible pour les élèves de prépas et mes autres clients de coaching, je ne vais pas travailler chaque jour dans une multinationale en échange d'un gros salaire. Pour vous répondre à 15h, prendre un rendez-vous pour un coaching à 18h, voire un samedi il faut bien que tout le reste autour de moi soit organisé pour que l'espace d'une heure ou deux, je vous soit complètement dédié.

Un mécanicien chez Peugeot est facturé 91 euros HT, soit 109 euros TTC de l'heure.
Un avocat facture ses clients "à la minute" sur des bases de 250, 350, 450 euros HT ou plus... selon les sujets qu'il traite...

Quelle valeur ça a ?
Quelle coût ça peut avoir ?

Sur cette année, j'ai accompagné un manager de 100 personnes chez ERDF sur 5 séances sur plusieurs mois. A la fin j'ai senti qu'il était content de son coaching et content de le payer.

Il y a quelques années, j'ai accompagnée une jeune étudiante qui arrivait de Tahiti et quand ses parents sont venus en France, j'ai reçu de nombreux cadeaux.

J'ai envie de penser que ces signes-là sont la preuve que j'apporte vraiment quelque chose aux clients que j'accompagne. Même pour moi, j'avoue que c'est difficile d'imaginer que simplement en étant là, à l'écoute, vigilant à ce qui se passe pour eux, je leur apporte quelque chose. Alors qu'en plus ça puisse valoir de l'argent et que je pourrais en vivre, c'est difficile à croire.

Si vous avez envie d'essayer, je vous invite à le faire. Pour débloquer les choses, peut-être, pour un certain nombre d'entre-vous qui hésitent, je vous propose une garantie "satisfait ou remboursé". Dans ma vision du coaching, ce n'est pas un message marketing où je vous garantirais les résultats.  A mes yeux, ce serait mentir et ça ne colle pas avec mon tempérament d'ingénieur.

Par contre, j'ai assez confiance en mon travail et ce que j'ai observé depuis 2008 avec mes coachés pour savoir qu'ils ont effectivement avancé, significativement, vers les objectifs que nous avons clarifiés en début de coaching.

C'était peut-être d'avoir une classe étoile.
C'était peut-être une école ou une autre.
C'était peut-être un passage en deuxième année.

Réussi ou pas, en termes de "résultat" pur du concours ou de l'année, ce qui est certain c'est qu'ils ont construit les solutions, ils les ont mis en place, ils ont pris du recul ou au contraire ils ont appuyé sur l'accélérateur et obtenu ce qu'ils voulaient.

Sur ce "petit message" qui est devenu long, je vous souhaite un très bel été, de belles vacances et je vous retrouve volontiers à la rentée ou avant, si vous le souhaitez !

A bientôt

Gabriel

06 33 85 53 27





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un commentaire !

Mode d'emploi de la prépa

Bonjour,  C'est à vous de faire votre propre "mode d'emploi" de la prépa selon ce qui "marche" pour vou...