mercredi 7 septembre 2016

La rentrée en classes prépas

Bonjour, 

Ces derniers mois, je proposais des "conseils" pour mieux réussir en prépa. Un père de famille m'a signalé au mois d'août que son fils trouvait qu'évidemment ce serait bien de suivre mes conseils mais que justement, c'était difficile, voire impossible, de travailler régulièrement, se coucher tôt...

J'ai trouvé que sa remarque était juste et que mon blog pouvait, de ce fait, avoir basculé du côté des "donneurs de leçons". Du côté des profs qui peuvent dire "il suffit de travailler plus". Moi, je me suis mis à écrire, "je vous invite à travailler mieux". 

Ca me semblait déjà un progrès mais c'est sans compter sur le fait que c'est justement ce que vous faites tous les jours. Vous avez choisi les classes prépas ou vous avez décidé d'y aller "pour voir" et vous faites de votre mieux pour répondre aux attentes, pour apprendre votre cours et pour réussir les devoirs, DM, DS et autres concours blancs. 

Ce que j'ai oublié d'écrire, quand je me suis mis à faire des listes de conseils de "ce qui me semble le mieux", c'est peut-être que ce qui est important dans l'accompagnement, ce n'est pas de recevoir une liste de conseils. 

Ce qui est important, c'est de pouvoir être écouté. C'est de pouvoir être entendu. C'est de pouvoir faire le point sur une situation qui parait difficile pour identifier, justement, ce qui est difficile pour vous et pas pour les autres. A partir de l'analyse de votre situation, à vous et à personne d'autre, de construire des solutions, pour vous et pour personne d'autre. 

Dans la démarche, prendre le temps de se poser 30 minutes ou 1 heure, pour faire le point sur ce qui marche, ce qui ne marche pas, ça peut aussi être l'occasion de retrouver de l'énergie, de la motivation pour se remettre au travail. 

Souvent, les parents m'appellent pour me demander ce que je peux faire, ce que je propose et combien ça coûte. C'est toujours une question, ça, de savoir combien ça coûte. Je me rends compte que je ne suis pas tellement plus à l'aise pour dire ce que je fais. 

En fait, la première chose que je fais, c'est que j'écoute. J'écoute ce que les parents ressentent de la situation de leur fils ou de leur fille. Ensuite je pose des questions pour clarifier ce qu'ils sont en train de m'expliquer. Par mes questions, je les amène à faire le tour d'une situation. Ensuite, ou simultanément, j'écoute l'étudiant en classes prépas m'expliquer la manière dont lui ou elle vit les choses. De la même manière, je pose des questions pour mieux comprendre et ça les amène aussi à voir les différents aspects de leur situation. 

Ensuite, je ne propose pas de solutions toutes faites. Je demande ce qu'ils ont déjà essayé. Je leur demande ce qui a marché, ce qui a moins bien marché. Je leur demande ce qu'ils veulent faire maintenant et ils construisent leur propre mode d'emploi pour la suite. 

Seulement quand ils ont besoin d'un avis, d'un conseil, je vais piocher dans ma boîte à outils ce qui me semble le plus pertinent. Ca peut être dans l'organisation du temps de travail, dans la méthodologie ou dans les outils de gestion du stress...

En ce qui concerne le tarif, j'aime travailler pour un tarif de 300 euros par mois. Ca me place en dessous des cours de maths à 100 euros par séance, toutes les semaines. Ce qui ne se voit pas non plus, c'est que je travaille rarement plus de trois mois avec un élève. Au bout de trois mois, comme toutes les solutions viennent de vous et que vous les avez choisies/construites/mises en place vous-même, vous n'avez plus besoin de moi. 

Au contraire d'un prof de maths qui vous sert de béquille pour vous aider à vous mettre au travail ou pour vous donner l'impression que vous travaillez plus efficacement. Je viens d'avoir le témoignage d'une étudiante qui a fait appel à un prof pour aller plus vite mais qui n'est pas tout à fait satisfaite de ses résultats à l'écrit. 

Vous ne pouvez pas faire l'économie du temps de la recherche en maths. Si vous prenez un prof de maths - ce que vous êtes de plus en plus nombreux à faire - pensez-y : il ne faut pas que votre prof vous souffle la réponse. Acceptez l'incertitude de trouver par vous-même. Quitte à ce que le prof particulier vous tienne la main pour le faire. Sinon, comment ferez-vous devant l'exercice de colle ou de DS cette semaine et au concours dans les prochains mois ?

Si vous souhaitez en savoir plus ou prendre rendez-vous, je vous invite à m'appeler directement sur mon portable au 06 33 85 53 27. Vous pouvez me laisser un message. Entre nous, je dois avouer que j'ai du mal à répondre aux sms qui ne sont pas signés.

Bonne rentrée

Gabriel Brabant
Coach en classes prépas depuis 2008
Auteur de ce blog

06 33 85 53 27







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un commentaire !

Mode d'emploi de la prépa

Bonjour,  C'est à vous de faire votre propre "mode d'emploi" de la prépa selon ce qui "marche" pour vou...