Vacances ? d'été...

Bonjour, 

Il y a 20 ans, je passais de la sup à la spé*. 

J'avoue que je n'avais pas imaginé une seule seconde passer mon été à étudier.

De la même manière, avant la sup, je me suis contenté de lire les livres de français. 

J'ai sûrement bien fait pour la sup : n'ayant aucune idée de ce qui m'attendait, je me serais surement fourvoyé et notre prof de maths a commencé en disant que tout ce qu'on avait fait jusque là, ce n'était pas des maths...

Bon, c'était faux et mesquin mais on y a cru. 

En fait, ce serait à refaire - d'abord je ne ferais pas les classes prépas pour tout un tas de raisons, vous pouvez en trouver quelques unes dans ce blog ou m'appeler si vous voulez en savoir plus parce que vous vous posez des questions...

Je disais donc, ce serait à refaire, je travaillerais une partie de l'été. 

Je crois que c'est ce que vous êtes de plus en plus nombreux à faire. Je n'ai pas mené l'enquête donc je ne sais pas si les élèves de mes années travaillaient l'été. Moi, je croyais que non. Et ça m'allait bien. 

Eté 1998 - Londres et la finale de la Coupe du Monde - et oui, vous verrez, 20 ans après, on se souvient d'où on était ce jour-là ! Vous étiez où, dimanche ?

Puis Saint Raphaël, Berlin et l'Irlande, il me semble. Plus sympa que de passer l'été à faire des maths. Mais néanmoins, pas très efficace pour la réussite de l'année de PSI* qui a été très difficile et m'a conduit tout droit à la 5/2.

Entre la 3/2 et la 5/2 deux de mes tantes m'ont invité à intégrer plutôt que de risquer de pêter les plombs. Aujourd'hui, je leur reconnais une certaine clairvoyance, mais le "burn out" était déjà fait (c'est un anachronisme, le mot n'existait pas à l'époque. Aujourd'hui les députés continuent de refuser de reconnaître le concept, mais le mot a le mérite d'exister...) il ne restait donc plus qu'à "reconstruire". 

Si vous voulez savoir pourquoi il peut être pertinent d'intégrer une école plus modeste que de faire 5/2, c'est pareil, vous pouvez appeler et je vous donnerai les éléments qui nourrissent ma réflexion. Pour l'article sur le sujet, c'est un des plus lus, il est ici.

 Alors vous travaillez ou pas cet été ?

C'est un des premiers été où l'on me demande un coaching pour accompagner un étudiant dans son travail de la première à la deuxième année. 

Est-ce pertinent ou un excès de pression ?

En ce qui me concerne, il me semble que ça peut avoir du sens. 

Il me semble également qu'il faut aussi s'assurer d'arriver en pleine forme pour la rentrée. Avoir "rechargé ses batteries" comme on dit. 

Dans les offres auxquelles je pense, j'habite désormais dans un petit village entre campagne et montagne du Puy de Dôme, dans lequel il y a un camping avec des chalets tout confort et 2 chambres pour jusqu'à 6 personnes. Si vous cherchez un lieu pour réviser une semaine avec des copains de prépas ou de médecine, vous pouvez prendre contact et que nous mettions au point une formule pour aller vous chercher au train ou au car, l'hébergement, la nourriture sur place, des apports en maths, physiques, méthodologie si besoin et des séances de coaching...

En attendant, j'espère que vous avez de beaux projets de vacances en famille ou avec des amis. Si vous êtes seul chez vous pour travailler et que vous n'arrivez pas à vous y mettre, n'hésitez pas à prendre contact, nous pourrons travailler les grands sujets de coaching : 
  • motivation interne
  • motivation externe
  • organisation du travail
  • structuration du temps
  • gestion des pauses
ce qui est également souvent lié à 
  • confiance en soi
  • confiance en ses capacités à réussir
  • orientation et projet professionnel
Autrement dit, que ce soit pour travailler les maths ou pour réfléchir (enfin) à ce à quoi vont vous servir les classes prépas ou dans quelle direction vous souhaitez aller pour votre vie professionnelle, vous pourriez effectivement mettre l'été à profit !

Petite vérification de fin d'article : 
  • est-ce que vous faites ce que vous aimez ?
  • est-ce que vous aimez ce que vous faites ?
  • est-ce que vous avez choisi les matières et les sujets pour lesquels vous avez le plus de talent ?
  • est-ce que vous vous orientez selon vos envies, vos désirs, vos talents ?
Ou est-ce qu'au contraire, vous avez choisi les classes prépas parce que c'est ce qu'il y avait de plus difficile, de plus prestigieux ? pour faire plaisir à vos parents ? parce que ça vous permettra de gagner plein d'argent plus tard ?

Pour échanger sur ces sujets, vous pouvez me donner votre réponse dans les commentaires, sur la page facebook, par mail gabrielbrabant (@) yahoo . fr ... Le téléphone 06 33 85 53 27 est à privilégié quand vous souhaitez prendre rendez-vous pour du coaching. 

Bel été !

Gabriel

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Faire une classe "étoile"? Choisir une prépa prestigieuse?

La motivation

Se coucher tôt en classes prépas ?