Témoignages et résultats

Témoignage
Une étudiante de maths sup de Condorcet
"Ça m'aide à relativiser. Vous êtes passé par là. Vos conseils, je les prends très à cœur et je les respecte le mieux possible.
Ça m'aide quand j'ai un coup de blues : je me dis qu'il y a des gens derrière moi pour m'aider, ça me remonte le moral. 
Sur mon organisation, ça me rassure d'avoir votre avis, d'avoir quelqu'un derrière moi pour savoir ce qu'il faut faire ou pas. 
Quand je déprime, je me dis que je suis dans une bonne prépa. Que je pourrais être dans une prépa pas sympa, avec des profs qui mettent la pression."
Et quand je lui ai demandé si elle pouvait me recommander à des élèves de sa classe ou de son lycée...
"Franchement, je n'irai pas voir des gens de ma classe pour leur parler de vous. Nous sommes en concurrence et je préfère garder le tuyau pour moi."
Remerciements 
Un étudiant de Chaptal
Merci beaucoup de votre soutien durant ces dures heures de décision.
... j'ajoute cette rubrique au mois de mars 2016 parce que je me rends compte que c'est important. En fait, je ne préfère pas, par discrétion, parler des étudiants que j'accompagne actuellement de manière trop précise...

Même avec un nom modifié, les classes sont trop "petites" pour que certaines situations ne soient pas reconnues.

Des résultats visibles en trois semaines
Ce que je peux dire, c'est que j'accompagne chaque année des étudiants qui ont des résultats qui ne correspondent pas à leur niveau réel pour des raisons à chaque fois différentes. En une, deux ou trois séances, c'est-à-dire en moins d'un mois, nous trouvons les raisons essentielles des difficultés et les solutions qui vont avec. Les notes remontent ensuite : on voit le changement en trois semaines en colle, en 1 mois 1/2 à l'écrit.

J'ai également travaillé sur des enjeux de réorientation d'une étudiante qui voulait arrêter la prépa à la fin de l'année - au fil des séances elle a repris confiance en elle et décidé de continuer en khâgne !

Quelques exemples de "difficultés/solutions"

- un étudiant révisait ses DS toute la semaine et la veille, il vérifiait ce qu'il savait. Il se mettait alors à ne voir plus "que ce qu'il ne savait pas" et perdait confiance pour le lendemain. Il a choisi de cesser de "vérifier" la veille. Ses notes ont décollé rapidement. Il nous a fallu 3 séances pour identifier ce problème spécifique.

- une étudiante travaillait les maths vraiment comme du "par coeur". Quand elle s'est mise à retravailler les maths, c'est à dire chercher les exercices au lieu d'essayer d'apprendre le corrigé, ses notes sont remontées.

- une étudiante était perturbée par ses résultats faibles depuis la rentrée de septembre. En quatre mois, elle avait presque perdu confiance en elle et ne voyait plus comment elle pourrait arriver à présenter Sup Aéro l'année suivante si elle n'avait pas une classe étoile. Ses résultats décrochaient. En trois mois de travail et six séances, elle avait retrouvé confiance en elle, trouvé de bonnes raisons de faire une classe "non étoile", identifié d'autres moyens d'atteindre ses objectifs professionnels si effectivement elle n'arrivait pas à intégrer Supaéro l'année suivante. Elle a pu se remettre au travail sereinement et poursuivre en prépas.

- une étudiante de prépas ECS deuxième année était épuisée quand je l'ai rencontrée juste avant les vacances de Noël. Nous avons fait une première séance où nous avons mis un certain nombre de choses à plat pour qu'elle aille mieux. Repos, pauses, quelques activités sportives et artistiques.
C'est seulement à la séance suivante, en janvier, que nous avons trouvé la clé : elle travaillait essentiellement toutes les matières et les sujets qui la mettaient en difficulté. Elle travaillait presque uniquement... ses points faibles ! Jusqu'au concours, je lui ai recommandé de ne plus travailler que ses points forts - elle avait déjà tellement fait pour le reste pendant 18 mois - elle a retrouvé du plaisir, de la satisfaction et surtout, tous ses résultats sont remontés. Elle a été admise aux écoles de commerce qu'elle souhaitait.

...

et vous c'est quoi la difficulté principale ?

...





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de laisser un commentaire !