mercredi 14 décembre 2016

Vous n'avez pas besoin d'aide

Bonjour, 

Au départ, ce titre est une injonction paradoxale. C'est à dire que c'est un moyen de vous faire prendre conscience que vous pourriez avoir besoin d'aide. 

J'explique. 

Laurent EDEL, dans une super conférence au salon des micro-entreprises il y a plusieurs années, nous indiquait, dans le cadre de la gestion du paradoxe, comment suggérer un coaching à son mari : "Tu n'as pas besoin d'un coach mon chéri, tu te débrouilles très bien tout seul". 

Le "paradoxe" est un outil tellement puissant que toute une école de Coaching tourne autour du concept : L'école du paradoxe et sa célèbre formatrice Irène Bouaziz. 

Il s'agit d'une méthode de résolution de problèmes humains issue de l'école de Palo Alto en Californie dans les années 60...

 

Voyons si ça marche


Vous n'avez pas besoin d'aide, vous n'avez de toutes façons même pas le droit de demander de l'aide : Vous avez choisi les classes prépas. Vous aviez été prévenus que ce serait difficile. Maintenant, il faut vous accrocher. Si vous n'y arrivez pas, c'est simple, il faut vous mettre au travail !

Il faut travailler plus, plus vite et plus efficacement. De toutes façons, sinon, ce serait simplement la preuve que vous n'êtes pas fait pour les classes prépas et que vous allez rater votre vie. 

Parce que tout le monde le sait, il n'y a pas d'autres options que la prépa. Tout le reste, c'est nul. 

Ce ne sont ni vos profs ni vos parents qui vous ont poussé à faire les classes prépas. Ce n'est pas non plus le système scolaire basé sur la compétition et la sélection par les maths. 

Tous les élèves ont fait le collège et le lycée comme vous, mais vous seul avez choisi les classes prépas. Vous êtes donc le/la seul(e) responsable de cette décision et il faut maintenant assumer !


Je m'arrête là


Rien que d'écrire ces quelques lignes, j'en ai mal au dos. Un symptôme de stress classique.
Et vous, quels sont les symptômes de stress que vous finissez par trouver "normaux" dans votre vie ?

  • le mal de dos
  • les difficultés à vous endormir
  • une certaine irritabilité / instabilité de l'humeur

A moins que vous ne soyez plutôt dans des symptômes de découragement ou de perte de motivation ?
  • Difficulté à vous mettre au travail
  • Difficulté à rester concentré(e)
  • Envie de tout arrêter de plus en plus souvent ? 

Ré-orientation

 

http://mcetv.fr/mon-mag-campus/universite-100-000-etudiants-obliges-reorienter-annee-1212/

Parmi les 100 000 élèves qui se réorientent chaque année, l'article indique que vous êtes 1 500 en prépa à changer d'orientation. 

Est-ce que vous prenez le temps de faire le point avant de changer ?
Est-ce que vous prenez le temps de construire votre projet professionnel avant de choisir l'option de sortie ?

Dans ce que je peux observer, on recherche surtout une solution pour ne pas perdre une année et s'inscrire le plus vite possible "quelque part" avant la fermeture des inscriptions. Des écoles ont des cursus dédiés, qui commencent en janvier voire en mars. A 9 000 euros l'année pour avoir "une solution" rapide.

 

Construire le projet

 

Que vous soyez sur le point de choisir les classes prépas, en train de les vivre ou d'en souffrir, sur le point d'en partir, construire un projet d'études vers un projet professionnel vous aidera : 

  • à valider le choix des classes prépas ou pas
  • identifier les alternatives
  • appuyer votre motivation au quotidien par une motivation "long terme" : votre projet
 Bon courage !

Gabriel

Coach en classes prépas et sur les enjeux de choix professionnels depuis 2008




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un commentaire !

Mode d'emploi de la prépa

Bonjour,  C'est à vous de faire votre propre "mode d'emploi" de la prépa selon ce qui "marche" pour vou...