jeudi 28 septembre 2017

Le coaching en prépa




Bon, 

Il faut reconnaître que vous êtes désormais submergés d'offres d'accompagnement et de coaching. Des généralistes, des spécialisés étudiants, des spécialisés classes prépas. Des sophrologues, des gestionnaires du stress....


Avant ça, vous avez pu être accompagnés par "Objectif Post-Bac" (que j'aime bien) de Matthieu Grimpet.


http://www.objectifpostbac.fr/

Dès maintenant, si vous êtres en prépa HEC (on dit ECS et ECE depuis plus de 20 ans, je sais...) et que vous ciblez les maths en particulier, vous faites peut-être appel aux équipes d'Olivier Sarfati (que j'aime bien aussi :-) ) de MyPrepa

https://myprepa.fr/


J'adore ce site, c'est tout ce qu'il faudrait que je fasse pour être un bon marketeur. Heureusement, j'ai de la chance, depuis le démarrage, vous m'aimez bien avec mes défauts. Même au niveau du business plan, c'est bien plus efficace : des classes virtuelles 100% en ligne : pas de coût de salle, pas de coût de déplacement (ni pour eux, ni pour vous) et quand même la mutualisation du travail en groupe pour une rentabilité de l'entreprise... parce que les rendez-vous individuels, ça parait très cher et ça reste peu rentable quand on en fait seulement quelques uns et de préférence les soirs et les week-ends, parce que les élèves des classes prépas, le reste du temps, ils sont en classe, en DS ou en colles !

Vous êtes également submergés d'offres de cours particuliers, de cours collectifs, de stages, à 500 mètres du lycée ou à 500 km. D'offres de séjours en Angleterre, en Irlande, avec des cours d'anglais - of course - mais surtout dans une classe de français comme vous... ce qui est un peu dommage pour l'immersion et les progrès. 

Par contre, vous semblez acheter moins de livres... et tout cas plus assez chez Gibert Jeune (c'est surtout pour les parisiens et "grand-parisiens" (à moins qu'on dise encore banlieusard ?) que je dis ça)

Une librairie Gibert Jeune à Paris (Gabriella Alu', CC BY-NC-ND 2.0)

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/le-libraire-gibert-jeune-rachete-par-gibert-joseph-pour-sauver-la-societe/82429

Peut-être qu'avec l'intégralité des sujets en ligne (j'imagine, je n'ai pas cherché, n'hésitez pas à mettre vos sites de ressources préférés en commentaire) c'est effectivement moins intéressant que quand ça faisait une vraie différence entre ceux qui savaient (qu'il fallait acheter bouquins, annales, explications complémentaires) et ceux qui ne savaient pas (ou n'y mettait pas le budget). 

Je vais radoter mais en 1997 déjà, il y avait de nombreux cours particuliers proposés aux élèves de prépas principalement à Paris, en plus des ouvrages spécialisés qu'il fallait savoir acheter pour ne pas couler sous les cours-fleuves des profs ou pour débloquer un DM à rendre. 

Au lycée Pothier à Orléans, il ne nous serait pas venu à l'idée de faire appel à des profs particuliers "on se débrouille tout seul" et pas plus d'investir des centaines d'euros (de francs à l'époque, mais plus pour très longtemps) dans des bouquins en complément du cours des profs-dieux-sur-terre.

Au lycée Lakanal à Sceaux, il y avait la bourse aux livres à chaque rentrée donc on pouvait acheter deux fois moins cher une pile de livres. Et même les revendre l'année suivante (si on avait le courage de revenir après la rentrée - de Brest, c'était moins facile - j'aurais dû faire Mines de Paris ça aurait été plus pratique)

Bon. 

Je vous ballade. De concurrents en librairies. Mais l'objet de mon article, c'est de simplement préciser que si ce blog est artisanal, c'est que mon coaching l'est aussi. Régulièrement, je me le reproche, critiquant mon manque d'approche marketing, mon manque d'effort de rentabilité en constituant des groupes de travail, mon manque de professionnalisme en ne remplaçant pas ce blog par une machine de guerre commerciale, qui s'appellerait "WinPrépa" avec chat' ou rappel immédiat, captage d'adresses mails par la proposition d'un "livre blanc", mailings, newsletter, relances, publications automatisées...

Et pourquoi pas, le graal du bloggeur qui gagne un argent fou : la vente de vidéos de formations en ligne "Comment intégrer l'X en 17 séances de 20 minutes" pour un prix cassé : "d'une valeur de 7990 euros, ce package de 17 vidéos qui vous permettra d'intégrer HEC, vous est proposé pour seulement 347 euros, pour une durée limitée, avant ce soir, minuit, pour vous et seulement vous qui habitez à côté de l'adresse (erronée) indiquée par votre navigateur web..."

Euh, tout ceci est bien évidemment parodique. Ce qui marche vraiment c'est de vendre des vidéos qui disent comment faire des blogs qui vendent des vidéos qui permettent de gagner beaucoup d'argent, et si possible lors d'un "lancement orchestré" par des bloggeurs que vous suiviez jusque là parce qu’ils vous donnaient les recettes de la tarte citron meringuée et que vous aimiez bien. Du coup, si c'est lui qui le recommande, c'est que c'est bien ! (et il touchera une commission pour vous avoir trompé avant de découvrir qu'il est passé du côté obscur de la Force)

Bon, très clairement, je m'égare et je vous égare aussi. 

Enfin, c'était indispensable pour noyer le poisson parce que si j'avais démarré l'article en disant : 

Au fait, je fais un super coaching
ça marche
Les élèves coachés vont mieux, reprennent confiance en eux et en leurs méthodes de travail
Leurs résultats remontent à l'oral et à l'écrit
et on fait ça en 2, 3 séances, sur 6 semaines à 2 mois

J'aurais vraiment l'impression de me "vendre", de vous faire l'article et de perdre toute crédibilité. 

Alors, en approche paradoxale : 

N'essayez pas, ça pourrait marcher !

En tout cas, nous avons terminé deux coaching cette semaine. (Ce n'est pas le nous de majesté, c'est que les coaching, je ne les fait pas tout seul, c'est surtout vous qui bossez ! )

Les étudiants accompagnés, de 2e année, ont revu leur organisation au quotidien et dans la semaine. Nous avons passé en revue les outils du stress qui peuvent leur servir avant une colle ou pendant un DS. Nous avons évoqué les concours, à l'écrit et à l'oral. 

Et même un thème qui m'amuse depuis 6 mois que je l'ai découvert : la gestion du brouillon pour les DS de maths : en faire ou pas ? ou un peu ? 

Leur retour : "Ça me va tout à fait. Je suis très content. Je vous rappellerai si besoin" et en attendant, on en reste là. Il a retrouvé son autonomie. Deux séances en juillet sur le travail pendant l'été. Deux séances en septembre sur les thèmes cités ci-dessus et vogue la galère !



Bon courage et bon travail

Gabriel

3 commentaires:

Merci de laisser un commentaire !

Anti-mode d'emploi en prépa

Ahhhhhh la prépa ! Bonjour, J'ai dénaturé mon précédent article pour essayer d'en faire quand même un " mode d'...