lundi 13 mai 2013

Passage en deuxième année

Bonjour, 

J'espère que vous allez bien. 

En ce moment, j'accompagne des élèves de première année qui se posent beaucoup de questions. Il font tout ce qu'ils peuvent pour être admis en deuxième année mais ils ont quand même étudié les "plans B" avec leurs parents. 

Le système d'inscription "Post Bac" inquiète les étudiants comme leurs parents pour toutes les formations ouvertes après le bac. 

Est-ce que les directeurs de l'UTC, l'ISEP, les INSA (Lyon,...) ne sont-ils pas ouverts à des inscriptions sur dossier de la part des élèves qui sont issus d'une année complète de prépa ?

En ce qui concerne ma belle-soeur, il y a quinze ans, elle avait appris qu'elle n'était pas prise en spé à Sainte Geneviève fin juin. Sa mère et elle étaient allées rencontrer le directeur de l'ISEP de l'époque qui l'avait admise en deuxième année. 

Il faut bien évidemment distinguer les prépas les plus prestigieuses et les élèves qui ont fait l'année complète avec des résultats quand même satisfaisants, de ceux qui ont décroché en cours d'année dans une prépa de niveau plus faible. 

Ce que j'ai retenu des échanges avec les élèves concernés et leurs parents : 

1) Les craintes de ne pas passer en deuxième année peuvent particulièrement concerner 

- les prépas militaires, par exemple à Aix en Provence où la pression est mise sur une dizaine d'élèves toute l'année, avec la menace de "l'éviction" en fin de première année.

- le lycée Stanislas où une maman a finalement été rassurée par un rendez-vous avec le directeur

Par contre, au lycée Condorcet, par exemple, ils semblent en mesure de garder tous les élèves d'une année sur l'autre. 

2) La crainte peut aussi porter sur le passage en classe "étoile" parce que les résultats d'intégration des classes "sans étoile" paraissent trop faibles par rapport à l'ambition des étudiants ou de leurs parents

3) Les parents s'inquiètent également d'avoir fait les mauvais choix l'année précédente quand ils se rendent compte que les élèves vont peut-être rejoindre une école "post-bac" alors qu'ils avaient préféré les classes prépas l'année précédente. 

A ce sujet, je ne crois pas qu'il y ait de regrets à avoir. En effet, sauf à voir son fils ou son fille perdre confiance en soi en prépa, voire faire une dépression, il me semble plus intéressant de se confronter aux enjeux de la prépa pour décider ensuite que çe ne nous convient pas que de passer le reste de sa vie à se dire "qu'on aurait pu faire mieux"...

Pour l'heure, il me semble que l'essentiel consiste à obtenir les meilleurs résultats possibles aux quelques devoirs écrits qui restent pour clore l'année. 

Ensuite, sur le choix d'une classe étoile parmi les derniers ou une classe "normale" classé dans le milieu de la classe, ce sera à vous de faire vos choix si vous êtes confronté à cette situation : 
- envie de faire vos preuves
- résistance au stress, à la pression et aux mauvaises notes
- capacité à garder confiance en vous malgré les mauvais classements
- vision "long terme" pour la construction d'une réussite en cube ou en 5/2...

Ce sont les enjeux que l'on peut rencontrer à tout moment en prépa : 
- en entrant en sup
- en changeant de lycée pour un plus prestigieux
- en entrant en spé
- en entrant en spé étoile "de justesse"

Dans tous les cas, il faut reconnaître que les classes prépas vous sollicitent au maximum de vos compétences et de vos capacités. 

- La meilleure organisation pour réussir ? 

La vôtre

- La meilleure méthode de travail pour réussir ?

La vôtre

- Un petit coup de déprime ou de démotivation ?

-> je peux vous aider à prendre du recul, à reconstruire votre confiance en vous et en vos compétences pour réussir.
-> je peux vous aider à appuyer votre motivation sur un projet concret / vos atouts et vos points forts pour travailler plus régulièrement et plus sereinement.
 

11 commentaires:

  1. Bonjours, personnellement je suis actuellement dans une grande prépa versaillaise et mais résultats de première année sont mauvais. Malgré cela, je comprends les notions mais ne réussit pas à les restituer correctement. Ai je tout de même une chance d'intégrer une bonne école ( espci, ens) à la fin de l'année prochain???

    RépondreSupprimer
  2. Tu as besoin d'identifier tes lacunes, trouver la méthodologie de travail qui te correspond le mieux, l'été est peut être un bon moment pour faire un bilan sur ton année passée. Courage !!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Anonyme et Bonjour PECES,
    je n'avais pas répondu à vos commentaires au milieu de l'été mais je vous remercie pour vos messages. J'espère qu'Anonyme a pu s'accrocher et qu'il court désormais vers les concours.
    PECES, je viens de parcourir votre site : je le trouve très bien fait, bravo pour votre initiative !
    Très bonne année à tous,
    Gabriel

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Gabriel, je me lance moi aussi dans l'aventure au travers une nouvelle structure , un conseil à me donner ? avez-vous parcouru les salons d'étudiants pour faire votre promotion?

    Bon courage
    Archi Prep'

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Archi Prep'
    On peut se rencontrer pour en discuter. Les salons, c'est un peu décourageant, mais c'est quand même sûrement une bonne idée.
    J'aime bien le contenu du site. Un peu moins le bleu ou blanc sur fond noir. Enfin, ce n'est pas moi qui vais donner des conseils d'arts graphiques à un Archi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les conseils et les regards sont les bienvenus ;-)

      Supprimer
  6. Bonsoir
    Je suis actuellement en prépa BCPST et ai de mauvais resultats parce que je n'ai pas assez travaiillé, et je sais que je pourrais être très bien classée si je m'y met. Comment convaincre mes professeurs de mes capacités alors qu'il reste trois semaines de cours, deux ds et quatre kholles ?

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Prépa BCPST,

    Première réponse : ça me parait difficile. Sartre : "nous sommes la somme de nos actes".
    Deuxième réponse, plus optimiste : vous y mettre A FOND trois semaines et leur montrer quelque chose en 2 DS et 4 colles...
    Réponse trois : réussir à les convaincre que vous allez vous mettre au travail l'année prochaine. Dans ce cas, une chose est sûre si vous y parvenez : vous êtes faite pour présenter HEC.
    La réponse du Coach : qu'est-ce qui vous a empêché de vous y mettre cette année ?

    A bientôt pour la suite ?

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, je suis actuellement en première année au Prytanée militaire de La Fleche en ECE, et j'aimerai passer en deuxieme année dans une prepa civile (celle de Nelson Mandela à Nantes). Cependant, j'ai des résultats tres bas et le conseil de classe est dans 2 semaines, je voulais savoir si j'ai la possibilité de passer malgré mes grosses lacunes ?

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, je suis actuellement en prepa ECE du Prytanee Militaire de La Fleche, cependant je suis parmi les derniers du classement (31 sur 36) et j'aimerai passer en deuxieme année en prepa civile (celle de Nelson Mandela à Nantes). Est-ce possible compte tenu de mes lacunes ou pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Il faut contacter les directeurs des prépas qui vous intéressent pour voir avec eux !
      Bon courage

      Supprimer

Merci de laisser un commentaire !