mardi 7 janvier 2014

Le stress - 1 - Trois élèves qui n'étaient pas stressés

Bonjour,

Le stress est une vaste question en classe prépa. J'aurais du mal à croire que certains élèves ne sont pas stressés en prépa. 

J'en connais quand même deux qui me semblent des contre-exemples. Voire trois. 

Le premier était au collège avec moi. Nous nous sommes retrouvés dans le même lycée pour les classes prépas. Il était brillant. Précoce. Surdoué, quoi. En maths sup, il a choisi de faire du basket le plus souvent possible : à 10h, à midi, en sortant de cours. L'année suivante, il a choisi de faire MP et pas MP*.
Certains diront qu'il a gâché ses chances. Peut-être qu'il a su préserver ses forces et tenir compte de son fonctionnement particulier. Quand Béatrice Millêtre écrit sur les "cerveaux droits" - les gens intuitifs, créatifs, avec une approche globale des choses - elle explique qu'ils ont besoin de beaucoup de temps de "pause" ou de "maturation" pour que les éléments se mettent en place dans leur cerveau, pour que ça "décante"... pour obtenir le fameux "Eureka" d'Archimède. 

Le second était en école d'ingé avec moi. Il a fait ses classes prépas au lycée Jacques Decours. Il dit qu'il n'était pas stressé. D'ailleurs, de tempérament, il n'est pas stressé. "Non émotif, Non actif, Primaire." disait le test qu'il avait fait un jour.
- Non émotif. Ok
- Non actif. Il était capable de rester des journées entières sur le campus de l'école à écouter de la musique, gratter sa guitare, regarder un film...
- Primaire, ça correspond simplement à l'expression "loin des yeux, loin du cœur". Il vit maintenant au japon et il ne ressent pas le besoin de donner de nouvelles. Nous sommes contents de nous voir quand il est de passage à Paris.
Parenthèse fermée, il n'était donc pas stressé en prépa. Parce qu'il n'est pas stressé du tout, de manière générale.

Enfin, la troisième personne est un ami de prépa. Il n'était pas particulièrement stressé parce qu'il savait qu'il était exactement là où il fallait être pour faire ce qu'il voulait faire. Il était venu d'Equateur pour faire Normale Sup et c'est ce qu'il allait faire. Puis il a été admissible et admis à Normale Sup Cachan, en mécanique. A l'issue, il a fait une thèse en partenariat avec le CEA et l'école Polytechnique. Aujourd'hui, il est chercheur pour eux.

A part ces trois exceptions, je crois que nous sommes tous stressés en prépa.

Le problème, c'est seulement quand le stress vient nous empêcher de travailler correctement ou de réussir les colles, les DS puis les écrits et les oraux des concours.

Je vous propose de traiter ce sujet dans l'article que je publierai demain.

Bonne journée,

Gabriel Brabant
06 33 85 53 27

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser un commentaire !

Mode d'emploi de la prépa

Bonjour,  C'est à vous de faire votre propre "mode d'emploi" de la prépa selon ce qui "marche" pour vou...